Les notes d’Italie-Angleterre

Par Aurélien Bayard publié le 12 Juil 2021
Crédits

CHAMPION D’EUROPE ! CAMPIONI D’EUROPA ! Roberto Mancini nous l’avait promis depuis le début de ce championnat d’Europe des nations, la Squadra Azzurra allait repartir de Wembley avec le trophée Henri Delaunay. De « It’s coming home » à « It’s coming Rome« , voici les notes des joueurs qui ont gagné cette finale. Le barème est italien.

Donnarumma 8 : Surpris d’entrée de jeu – comme toute l’équipe d’Italie – par Luke Shaw, le futur joueur du PSG a ensuite repoussé toutes les attaques anglaises. Puis le show Gigio a commencé lors de la séance de tirs au but. L’homme de cette finale, l’homme de l’Italie, l’homme de cet Euro.

Di Lorenzo 6 : Toujours à la limite lors de ces interventions défensives, le Napolitain oublie également Luke Shaw lors de l’action du but anglais. La discrétion incarnée.

Bonucci 7,5 : Ses remises de la tête à l’aveugle vers Donnarumma symbolisent bien son match. Propre, rassurant et surtout il met le but de l’égalisation ainsi que son penalty.

Chiellini 8 : Giorgione a encore personnifié le don de soi. Capable d’arracher le col de Bukayo Saka pour empêcher le Gunner de partir au but, il sait aussi faire preuve de finesse pour stopper Sterling ou Kane. Il nostro Capitano.

Emerson 6,5 : Toujours appliqué dans ses mouvements et intéressant offensivement. Son centre après avoir enrhumé Kyle Walker aurait mérité un meilleur sort. Remplacé par Florenzi.

Barella 6 : Un match à l’image de sa phase finale, usé et fatigué. Remplacé par Cristante.

Jorginho 6,5 : Une seconde période bien meilleure que la première. Il reste toujours un élément indispensable de la formation de Roberto Mancini. Ce n’était cependant pas le moment de rater son premier tir au but avec la Nazionale.  Heureusement sans conséquence.

Verratti 7 : Petit hibou est définitivement un grand. Au milieu de terrain il dicte le tempo et organise les décalages. C’est également sa tête qui provoque l’égalisation. Remplacé par Locatelli.

Chiesa 7,5 : Federico a tué le père, point final. Dangereux jusqu’à son remplacement pour cause de blessure, le joueur de la Juventus a montré du début jusqu’à la fin qu’il voulait ce trophée. Remplacé par Bernardeschi.

Immobile 5 : Une prestation à oublier pour le Bomber de la Lazio. Rarement trouvé par ses coéquipiers, il a aussi été maladroit balle au pied. Le sempiternel débat sur sa présence ne se clôturera jamais. Remplacé par Berardi.

Insigne 6 : Beaucoup de mouvements, des retours défensifs appréciable mais beaucoup trop de mauvais choix dans les vingt derniers mètres pour le Napolitain. Remplacé par Belotti.


Berardi 6,5 :  Il aura fait passer un frisson sur le but anglais. Sa combativité est également à louer.

Cristante 6,5 : Fiable tout au long de la partie, le Romain aura aussi déstabilisé la défense anglaise à quelques reprises.

Bernardeschi 6,5 : Une entrée correcte et un véritable talisman pour les tirs au but.

Locatelli 6,5 : Le milieu de terrain s’est plutôt mis en valeur durant 25 minutes. Les Anglais ont vite compris qu’il fallait contrer ses frappes à l’entrée de la surface.

Belotti 5 : Invisible et a raté son penalty. Sans importance pour soulever le trophée heureusement.

Florenzi : Non noté.

Mancini 34 : Malgré tous ses changements, l’Italie a toujours été aussi dangereuse. Le Mancio nous a fait rêver tout au long de se tournoi et a surtout effacé le douloureux souvenir 13 novembre 2017. Grazie Mister ! Quel travail incroyable. 34 matchs sans défaite !

Recevez chaque jour les actus du foot italien dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter quotidienne (gratuite)

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Aurélien Bayard



Derniers articles