Les notes de l’Inter face à l’AS Roma

Par Giuliano Depasquale publié le 27 Fév 2017

Handanovic 6 : Bien attentif tout le match, il a su sortir aux moments opportuns et empêcher quelques tirs. Il ne peut pas faire grand-chose sur les deux buts de Nainggolan. Par contre, le penalty de Perotti était prenable, surtout pour Handanovic.

Murillo 6 : Mis à part le fait qu’il soit passé à travers une ou deux fois, il a été très sûr de son côté en enchaînant tacles réussis et récupérations.

Medel 6 : Impeccable toute la partie. Dzeko en aurait fait des cauchemars s’il n’y avait pas eu cette faute qui a mené le penalty.

D’Ambrosio 6,5 : De nouveau, D’Ambrosio a prouvé qu’il en voulait et s’est montré très professionnel toute la rencontre, au point de rendre Salah invisible. Ses passes étaient excellentes, et il a rattrapé pas mal d’erreurs de Perisic dans le couloir.

Gagliardini 5,5 : Il aurait pu se montrer plus malin sur le premier but de Nainggolan et l’empêcher d’armer du droit. Pour le reste, il a habitué les supporters à bien mieux. Au début un peu perdu, il a tenu tête aux milieux romanisti par la suite, mais sans vraiment briller.

Kondogbia 5,5 : À l’instar de Gagliardini, le début de rencontre est fastidieux pour lui. Il a entravé quelques actions alliées et s’est retrouvé déséquilibré plusieurs fois. Heureusement pour lui, il s’est un peu réveillé ensuite, récupérant quelques ballons importants.

Brozovic 4,5 : Il a été coupable de beaucoup trop de ratés, que ce soit au niveau des passes à deux mètres ou des longs ballons pour Icardi. Même ses contrôles étaient maladroits, sans parler de son implication dans le jeu. Remplacé par Eder

Candreva 5 : Chargé d’un rôle un peu plus défensif que d’habitude, l’Italien a pataugé pendant toute sa prestation, ne sachant pas effectuer de simples passes ou contrôles. Le peu d’actions qu’il a créé n’a pas été bien exploité. Remplacé par Gabriel Barbosa

Perisic 5 : Le Croate a fait preuve d’un excès d’arrogance dans son jeu, voulant sans cesse dribbler son opposant, souvent sans succès. Il s’est retrouvé davantage en réussite lors du dernier quart d’heure, avec notamment la passe décisive pour Icardi.

Joao Mario 5,5 : Le Portugais a proposé au milieu de terrain et a tenté mais en vain. Lent, sans vista, handicapant presque ses équipiers par moment, il a obligé de nombreuses fois Icardi à redescendre pour amorcer les phases offensives lui-même. Remplacé par Banega

Icardi 6,5 : Le capitaine est de retour et ça s’est ressenti, avec bien plus d’implication devant que lors des deux matchs précédents. Il n’a pas hésité à redescendre jusqu’au milieu de terrain pour contribuer à la récupération de certains ballons et à s’excentrer pour servir ses compagnons dans la surface. Sa volonté est d’ailleurs à l’image de son but, où il se jette littéralement pour pousser la balle au fond.

——–

Eder 5 : Fantomatique. L’attaquant n’a absolument rien apporté de plus au jeu, ne touchant que rarement le ballon.

Barbosa 5,5 : Boosté par le public et son envie de cartonner, comme à chaque fois, il a couru dans tous les sens, tentant d’apporter sa contribution partout. Seulement, les Romains étaient très bien organisés et Gabigol n’a pas réussi à s’imposer comme il l’aurait voulu.

Banega 6 : Lors de son entrée, les choses sont allées un peu mieux dans le jeu de l’Inter. L’Argentin a repris un peu les choses en main, dirigeant mieux le ballon pour créer une organisation offensive qui manquait jusque-là.

Pioli 5,5 : Confier le rôle de trequartista à deux joueurs, Mario et Brozovic, n’a pas été une bonne idée et ça s’est tout de suite ressenti. Bien que la tactique de base, avec les ailiers plus bas que d’habitude, était bien tentée, l’entraîneur aurait dû apporter des modifications plus rapidement. Finalement, l’Inter s’est enfermée elle-même dans sa contre-performance au fil des minutes, alors que quelques réajustements rapides auraient pu changer la donne. Jouer contre les équipes du haut du classement reste décidément compliqué…

Giuliano Depasquale

Rédacteur



Lire aussi