Les notes de l’Inter face à la Juventus

Par Fabio Pendolino publié le 28 Jan 2016

inter

Handanovic 5,5 : Comme l’a signalé Mancini en conférence de presse d’après-match, le portier slovène n’a pas eu à effectuer de parade miracle pendant ce match. En dehors des buts encaissés, où sa défense l’a mis à nu, Handanovic a tout de même été solide et fait preuve d’anticipation à plusieurs reprises.

D’Ambrosio 5 : Partie classique pour Danilo, des efforts en attaque mais une phase défensive qui pose encore problème.

Murillo 4,5 : Un premier carton qui offre le penalty à Morata. Un deuxième après une faute sur Cuadrado qui entraîne son expulsion à la 69ème minute. Pas de tacles assassins mais assez pour le renvoyer au vestiaire et laisser l’Inter en infériorité numérique. Une belle tête sur le coup franc de Ljajic à la 65ème minute qui force Neto à s’employer acrobatiquement. Sa seule note positive du match.

Miranda 5,5 : Même dans un tel match, on sent le brésilien au dessus du lot. Toujours au marquage, propre à la relance, il manquera le match retour à cause de son carton jaune.

Nagatomo 4 : Encore une mauvaise prestation pour le joueur japonais qui, on ne sait comment, est au dessus de Telles et Santon dans la hiérarchie. Pertes de balle, toujours en retard pour la couverture défensive, il a représenté un poids de plus pour Murillo qui jouait de son côté.

Medel 5,5 : Il avait bien commencé le match en montrant beaucoup d’envie et faisant un pressing constant sur l’adversaire, dans une position un peu plus haute que d’habitude. Le capitaine du soir parait cependant un peu plus nerveux et est l’auteur d’une vilaine main dans sa surface qui aurait pu donner un penalty.

Melo 4,5 : La grinta et l’envie semblent toujours là, mais il est tout de même responsable d’une « superbe » passe décisive sur le deuxième but de Morata. Remplacé par Brozovic

Kondogbia 5 :  Censé être le liant entre défense et attaque, le milieu français s’y attelle mais on en attend toujours plus. Il manque de propositions, tout est figé devant. Il réussit tout de même plusieurs chevauchées à partir de gestes techniques dont il a le secret.

Biabiany 5 : Jonathan Biabiany montre les qualités qu’on lui connait, vitesse et percussion, mais sans solutions difficile de faire grand chose. Remplacé par Icardi

Ljajic 5,5 : L’ailier serbe lui aussi démontre ses qualités à travers de nombreuses combinaisons dans les petits espaces et essaye d’organiser le jeu en venant chercher le ballon bas, sans toutefois réussir à faire la différence. Remplacé par Jesus

Jovetic 4,5 : L’attaquant a semblé tantôt trop esseulé à la pointe de l’attaque, tantôt trop reculé par rapport à sa position initiale. La sensation est qu’avec un attaquant présent dans la surface, le Monténégrin aurait pu se révéler beaucoup plus dangereux.

———————————————–

Brozovic 5,5  : Il essaie de lier rapidement les deux blocs de l’équipe à son entrée mais Murillo se fait expulser six minutes plus tard. Brozovic est alors replacé en regista et dirige le jeu.

Icardi Non-noté : Peu de temps pour Mauro qui n’aura pu faire parler la poudre face à sa victime préférée.

Juan Jesus Non-noté : Un petit quart d’heure de joué pour le défenseur brésilien, difficile de faire quoi que ce soit si ce n’est de colmater quelques brèches. À 3-0, à l’extérieur…

Mancini 4,5 : Le 4-3-3 concocté par l’entraîneur interista n’aura pas fait grand chose contre la Juve. Ce trio au milieu très (trop) physique s’est le plus souvent marché sur les pieds et n’a pas su proposer assez de jeu. Le manque de soutien aux attaquants s’est révélé le plus gros problème et en résulte une incroyable difficulté à construire une action sans passer par un exploit personnel. Et les remplacements effectués en toute fin de match, peu importe le contexte et le score du match, commencent à être trop récurrents.

*Le barème est italien.

Fabio Pendolino

Rédacteur



Lire aussi