Les notes de l’Inter face à la Fiorentina

Par Fabio Pendolino publié le 15 Fév 2016

Inter

Handanovic 5,5 : Un match loin d’être mauvais pour le portier slovène, comme en témoignent ses nombreuses sorties à l’avance ou ses multiples arrêts sur les attaquants florentins. Il est toutefois immobile face à Borja Valero et fait une erreur de renvoi sur le deuxième but.

Telles 5,5 : Toujours porté vers l’avant, des prestations défensives qui sont de mieux en mieux malgré un Tello qui l’aura fait souffrir, Telles confirme qu’il est actuellement le meilleur latéral de l’effectif interista. Il sauve d’ailleurs un ballon d’Ilicic sur la ligne mais sera cependant expulsé à la 78ème minute après deux cartons jaunes pour des fautes limites.

Murillo 5 : 2016 est difficile pour le Colombien jusqu’ici. Murillo dégage moins de sérénité et ça se sent : aujourd’hui l’équipe a encaissé 2 buts, portant le total à 11 sur les 8 matchs de la nouvelle année. Pas exactement un rythme de prétendant à la Champions League.

Miranda 5,5 : Une première mi-temps où le Brésilien a un peu de mal et commet plusieurs erreurs avant de se reprendre en deuxième mi-temps. Le patron de la défense est toujours là, mais bien trop seul.

Nagatomo 4,5 : Match classique pour le Japonais qui a toujours autant de problèmes en phase défensive, n’étant pas aidé par la rapidité de Bernardeschi et Ilicic. Pourquoi est t-il titulaire ?

Kondogbia 6 : L’ex-Monaco livre une bonne prestation, 88% de passes réussies, 4 dribbles (plus gros total chez les joueurs de l’Inter aujourd’hui) et l’impression qu’une de ses bonnes courses peut débloquer n’importe quelle situation. Il reçoit cependant un carton rouge, lui aussi, pour avoir applaudi l’arbitre après la fin du match.

Medel 5 : Match sans plus pour le Pitbull qui n’a même pas taclé une seule fois, et paru encore une fois plutôt nerveux. Il aide cependant à la construction en permettant aux latéraux de monter en se positionnant entre les défenseurs centraux.

Brozovic 5,5 : Son but sauve sa prestation d’ensemble ; après une demi-heure de football balbutié, les milieux enchaînent les passes jusqu’à trouver les attaquants pour qu’Epic Brozo la mette au fond et démontre pendant un bon quart d’heure que l’Inter a les joueurs pour produire du jeu.

Palacio 6 : El Trenza était partout aujourd’hui. Même en difficulté au début du match sur son côté droit, il vient participer à la défense et tente de lancer les contre-attaques. C’est d’ailleurs lui qui livre la passe décisive pour Brozovic. Remplacé par D’Ambrosio.

Eder 4,5 : Aucune plus-value sur l’attaque nerazzurra jusqu’à aujourd’hui, l’Italo-brésilien est toujours en phase d’adaptation mais n’est pas encore assez décisif. On attend l’Eder qui a marqué 12 fois à la Sampdoria. Remplacé par Perisic.

Icardi 5 : « Non molla mai« . Le capitaine effectue un pressing constant sur les défenseurs adverses et sur le gardien, qui pourrait être payant avec une aide plus régulière de ses partenaires en attaque. Malgré cela, peu de ballons à se mettre sous le pied.

——————————————–

Perisic 4,5 : Là encore, le numéro 44 a fait son match classique pour la demi-heure qu’il a jouée ; des courses, un joueur généreux, mais qui s’emmêle les pinceaux au moment de la dernière passe ou du centre.

D’Ambrosio Non-noté. Il rentre à la place de Palacio, épuisé, et pour former une défense à 4 malgré l’expulsion de Telles.

Mancini 4,5 : Pour la plus grande partie du match, l’Inter ne semble pas avoir de fond de jeu. L’équipe a besoin de changements, que cela vienne du système, des joueurs utilisés, ou même de l’entraîneur en fonction. Un changement sur trois toujours pas utilisé soit dit en passant, dans un match important pour la course à la 3ème place et avec Jovetic, Ljajic ou Biabiany sur le banc.

*Le barème utilisé est italien.

Fabio Pendolino

Rédacteur



Lire aussi