Les notes de l’Inter face à la Fiorentina

Par Cesco publié le 29 Nov 2016

Inter

Handanovic 6 : Il sauve son équipe en première mi-temps par 2 fois mais ne peut rien face à Kalinic à bout portant. Sur le but d’Illicic en revanche, il anticipe beaucoup trop (une fois n’est pas coutume) ce qui le trompe lorsque le ballon fut dévié.

D’Ambrosio 6,5 : L’Italien a montré de belles choses sur son côté. Rugueux et tranchant dans ses prises de balles, il lui manque encore de la concentration et de la lucidité à certains moments, notamment en phase défensive.

Miranda 6 : Une prestation assez sobre du Brésilien qui a pu profiter de la rigueur de position de Ranocchia. Quelques interventions décisives mais aussi quelques erreurs de positionnement. Attention, son intervention sur Gonzalo était limite dans la surface.

Ranocchia 6 : Lent dans les déplacements, Andrea a préféré mettre des coups aujourd’hui pour s’imposer physiquement dans les duels. Damato ne l’a jamais sanctionné, lui a continué et franchement ce n’était pas de trop.

Ansaldi 6,5 : Comme son homologue sur l’autre côté, Ansaldi réalise un vrai match. Défensivement au point, il lui manque encore un peu de condition physique pour tenir 90 minutes sur ce rythme. Indispensable.

Brozovic 6 : La note peut paraitre sévère tant le but du 1-0 du Croate est magnifique. Mais pour le reste, Epic Brozo a manqué de spontanéité et a loupé beaucoup de transmissions qui auraient pu couter cher à l’équipe en seconde période.

Kondogbia 6 : Un jeu en simplicité sans fioritures de la part du Français. Il sort à la mi-temps et l’Inter souffre dans l’entre-jeu. Ce n’est pas un hasard. Remplacé par Joao Mario

Banega 6,5 : Meilleur qu’à l’accoutumée, il a retrouvé de sa superbe en organisant le jeu de son équipe de la plus belle des manières. Comparé à Hernanes par Cheyrou, il n’a pas du apprécier … Remplacé par Felipe Melo

Candreva 6,5 : Il attaque, défend, prend le jeu à son compte et marque même son but. L’Italien va beaucoup mieux depuis quelques matchs. Dommage qu’il loupe son intervention sur Kalinic sur le but du 3-1 et que beaucoup de ses centres ne dépassent pas les genoux des adversaires. Remplacé par Eder.

Icardi 7,5 : Capitaine courage. Le seul qui ne se désolidarise pas des consignes du coach et de l’équipe, peu importe le moment. Il presse, il redescend et il marque un doublé (et une assist). Le premier but en étoufferait presque ceux qui prétendent qu’il n’a aucune technique balle au pied. Une belle réponse au doublé de Dzeko hier.

Perisic 7 : Depuis l’arrivée de Pioli, Perisic revêt un nouveau rôle. Moins offensif, plus collectif, il trouve cependant l’équilibre parfait en cours de match et distille sa technique avec justesse. Impliqué dans 3 des 4 buts de son équipe, il est indispensable. Ne lui manquait plus qu’un but que le poteau lui a refusé en seconde période.


Joao Mario 5,5 : Le talent, il l’a mais il pêche par nonchalance ou par manque de lucidité dans la dernière passe ou le dernier tir. Il joue trop haut en seconde période et déstabilise le milieu de terrain de l’Inter.

Eder non noté

Felipe Melo 6 : Il fait le job, met quelques coups, rassure un peu dans une fin de match tendue et se casse le nez. Un match classique pour le Brésilien.

Pioli 6,5 : Si l’Inter des 30 premières minutes est séduisante, l’après 3-0 est un peu plus inquiétante. Il sublime D’Ambrosio et Banega et arrive à inculquer une mentalité plus offensive aux abords de la surface. Il y a encore beaucoup à travailler, mais au bout du compte, l’Inter reste sur 2 victoires et 1 nul sur les 3 derniers matchs. Ca lui suffira, surtout devant l’état major dans les tribunes.

Cesco

Rédacteur en Chef



Lire aussi