Les notes de la Lazio face au Napoli

Par Jérémie Panizzoli publié le 10 Avr 2017
Crédits

Strakosha 5: Livré à lui-même sur l’ouverture du score, son positionnement sur le second but est bien plus hasardeux. Insuffisant.

Bastos 4,5 : Son gabarit physique est clairement un avantage pour l’Angolais. Pris dans son dos par Hamsik lors de l’action qui amène le but de Callejon. Remplacé par Hoedt

Wallace 5,5 : Titularisé au centre de la défense, le Brésilien a sombré comme ses partenaires en seconde période. Si son physique sauve certaines apparences, ses approximations sautent aux yeux, notamment sur le premier but.

Radu  5,5 : Match assez neutre durant les 45 premières minutes, il a plongé comme ses coéquipiers après la pause.

Basta 4,5 : Fatigué, il n’a pas été capable de suivre Insigne sur la longueur. Offensivement invisible, il a logiquement été remplacé par Patric.

Lukaku 5,5 : Dans la lignée de son match de mardi face à l’AS Roma, le Belge s’est beaucoup démené. Mais dans le vide.

Parolo 6 : Orphelin de Biglia, Parolo a fait ce qu’il a pu au milieu de terrain pour tenter de résister aux vagues napolitaines. Sans lui le milieu aurait totalement sombré.

Murcia 4,5 : Titulaire surprise, il a eu du mal à bien rentrer dans la partie. Il a semblé dépassé par l’enjeu et le niveau de la rencontre… Remplacé par Keita.

Milinkovic-Savic 6 : Si sa frappe déviée sur le poteau avait connu meilleur sort, le match aurait pu basculé. Malgré cela, il n’a pas eu le rayonnement habituel sur le jeu de son équipe. Ca reste un combattant.

Felipe Anderson 5,5 : Très présent en première mi-temps, il devient invisible en seconde et paye le schéma tactique d’Inzaghi.

Immobile 5,5 : Sa volonté et son mental ne le font jamais douter. Cependant, sans véritable bon ballon, il ne peut rien faire. Positif malgré la large défaite.


Patric 6 : Appelé à remplacer Basta en souffrance, il frôle un but.

Keita 6,5 : En suppléant Murgia, il a symbolisé le changement tactique de Simone Inzaghi. Il prend les choses en main et met à mal la défense napolitaine.

Hoedt 6 : Quand il est sur le terrain, ça va mieux. Mais c’était déjà trop tard.

Inzaghi 4,5: Son schéma initial a tenu jusqu’à l’ouverture du score. Après ? Le néant ou pas loin. Cette défaite est pour lui car son management n’a pas été de qualité quand on sait que la Lazio a joué une demi finale mardi…




🔥 Les sujets chauds du jour :

Luciano Spalletti révèle la hiérarchie pour les tireurs de pénalty avec l’Italie

« J’ai hâte d’affronter l’Italie », Alvaro Morata

« Nous devons être au même niveau que l’Espagne », Giacomo Raspadori

« Scamacca peut être l’avant-centre dont l’Italie a besoin », Cesare Prandelli

Frattesi nomme deux légendes italiennes comme étant des modèles

Avatar

Jérémie Panizzoli

Rédacteur référent pôle events & live



Derniers articles