Les notes de la Lazio face au Milan AC

Par Sebastien Sorrentino publié le 21 Sep 2016
Crédits

Lazio

Strakosha (6,5) : Une énorme parade réflexe empêchant Milan, par l’intermédiaire d’un ballon contré par Bastos, de faire le break avant la mi-temps. Il ne peut rien se reprocher sur l’ouverture du score de Bacca et peut même se targuer d’avoir retardé l’échéance du second but. Un match solide pour le portier albanais de 21 ans.

Bastos (5) : Il prend un coup en première période qui le force à quitter ses coéquipiers à la mi-temps. Averti juste avant la pause pour un gros tacle non maîtrisé. Remplacé par Keita.

De Vrij (5,5) : Pas irréprochable sur le premier but milanais puisqu’il délaisse sa défense pour se porter à l’avant. Le néerlandais a donné l’impression de piocher physiquement en seconde période. Averti pour un tacle par derrière dans le dernier quart d’heure sur Carlos Bacca.

Radu (4,5) : Un match correct jusqu’à cette erreur à l’orée du dernier quart d’heure. Coupable d’une main volontaire dans sa surface sur un tacle glissé, le capitaine romain en l’absence de Biglia, entraîne le break des Milanais.

Basta (6,5) : Comme à son habitude, une grande disponibilité sur le côté droit. Un pressing constant en phase défensive ainsi que des interceptions permettant d’étouffer le feu naissant quand il le fallait. Il a multiplié les débordements et les centres tout au long de la rencontre. Un match plein.

Parolo (3,5) : Une erreur payée cash avec cette perte de balle au milieu de terrain qui permet aux Milanais de mettre Bacca sur orbite peu avant la mi-temps. Sans doute le tournant du match alors que son équipe était plutôt bien en place jusqu’alors…

Cataldi (5) : Encore trop peu d’influence dans le jeu de son équipe pour le jeune joueur romain. Remplacé par Luis Alberto.

Milinkovic-Savic (6,5) : Il a fait ce que ses compères du milieu n’ont pas réussi à faire, soit porter le danger dans la surface adverse. Il a semblé bien seul ce soir en l’absence du capitaine Biglia.

Lulic (5,5) : Il avait bien commencé la rencontre en portant le danger dans la surface de réparation milanaise grâce à la qualité de ses centres et ses débordements. La suite fut beaucoup moins convaincante et marquée par de nombreuses imprécisions au cœur du jeu romain.

Immobile (6,5) : La qualité de ses appels est un vrai poison pour les défenses et c’est cette qualité que ses coéquipiers tentent de mettre en valeur en le cherchant systématiquement dans la profondeur. De l’envie, beaucoup même, mais sans réussite.

Djordjevic (5) : Sa complémentarité avec Immobile ne saute pas aux yeux, loin de là. Y compris quand ce dernier lui délivre des passes intéressantes dans la surface de réparation. Inzaghi ne s’y est pas trompé en le sortant dès le début de la seconde mi-temps. Remplacé par Felipe Anderson.

 


 

Keita (6,5) : Entré en jeu en début de seconde période, le sénégalais a pu montrer d’emblée ses qualités de vitesse et de percussion. Il manque de peu de se retrouver seul face à Donnarumma après avoir été repris de justesse par Paletta. Il ne serait pas étonnant de le voir titulaire pour la réception d’Empoli.

Felipe Anderson (6) : Sa qualité de passe à quelque peu éclairé le jeu de son équipe. Il met à contribution le gardien milanais d’une frappe lointaine mais il est évident que le Brésilien aurait eu plus d’influence en débutant la partie.

Luis Alberto (non noté).

 

Simone Inzaghi (5,5) : Pourquoi avoir laissé Keita et Anderson sur le banc en première période ? Un choix discutable surtout que son équipe s’est créée beaucoup plus d’occasions après l’entrée de ces deux joueurs. On peut néanmoins penser que la Lazio méritait mieux en première mi-temps. La bourde de Parolo a sans doute été tournant de cette rencontre, le rapport de force s’étant inversé après l’ouverture du score milanaise. De l’animation offensive intéressante néanmoins en seconde période et donc un motif d’espoir avant la réception d’Empoli le weekend prochain.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Un cador italien sur la piste de Karim Adeyemi

Denzel Dumfries sur le point de renouveler à l’Inter Milan

Niclas Füllkrug dans le viseur du Milan AC

Ciro Immobile et la Lazio, c’est fini

C’est officiel, Mehdi Taremi rejoint l’Inter Milan

Avatar

Sebastien Sorrentino



Derniers articles