Les notes de l’Atalanta face à Dortmund

Par Kévin Gasser publié le 23 Fév 2018
Crédits

Berisha 5,5 : Impérial sur sa ligne, le portier albanais endosse pourtant la responsabilité du but allemand avec une grosse faute de main.

Tolói 6,5 : Son pointard dès la 11e permet à son équipe d’ouvrir la marque. Ses relances parfois hasardeuses arriveront souvent à destination. La chance du buteur. Remplacé par Cornelius

Caldara 6 : Prestation solide malgré quelques interventions peu maîtrisées pour celui qui quitte l’Europa League avec la certitude de retrouver sa grande soeur la saison prochaine avec la Juve.

Masiello 6 : Son expérience rassure sa défense. Le doyen de l’équipe désamorce le danger et relance aussitôt dans les pieds. Toujours.

Hateboer 5,5 : Le néerlandais a été plus discret que son pendant à gauche malgré de bonnes intentions.

Cristante 6,5 : L’égalisation en toute fin de match doit le travailler. Pourtant en réussite depuis le début de la saison, il rate une occasion énorme de la tête à la 26e minute après une passe lumineuse de Papu Gomez.

De Roon 5 : Le maillon faible du milieu de terrain bergamasque. Trop peu d’impact sur le jeu offensif quand ses interventions défensives manquaient également d’envie. Remplacé par Petagna

Freuler 7 : Ses crampons étaient bien plus longs que ceux de ses adversaires. Une armoire à glace dans les duels qui lui a valu d’être le détonateur de quelques contre-attaques.

Spinazzola 6 : L’international italien a enfilé le costume de funambule hyperactif. Toujours près de sa ligne de touche, il a multiplié les allers-retours avec à la clé quelques bons centres.

Iličić 6 : Son aisance balle au pied est impressionnante certes. Sa précision de passes aussi. Mais le Croate peut nourrir des regrets tant il a négocié une bonne demi-douzaine d’occasions en dilettante.

Gomez 6 : Décrochant de sa position de buteur, Papu a distillé quelques caviars qui auraient dû faire mouche. Il peut se mordre les doigts de ne pas avoir transformé son face-à-face avec Bürki cinq minutes avant l’égalisation de Dortmund.

_______________________________

Petagna : non noté

Cornelius : non noté

Gasperini 5 : après l’ouverture du score rapide de ses joueurs, Gasperini a décidé de ne rien changer à son traditionnel 3-5-2, jusqu’à l’égalisation de Marcel Schmelzer et les entrées successives de Petagna et Cornelius. Acculée dans sa surface une bonne partie de la seconde mi-temps, Gasperini aurait peut-être pu hacher le jeu en faisant rentrer du sang neuf plus tôt pour son équipe.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Simone Inzaghi dans le viseur de deux cadors anglais

L’agent de Kvaratskhelia confirme plusieurs offres pour son joueur

La presse italienne encense Daniele De Rossi

Theo Hernandez courtisé, le Milan AC fixe son prix de vente

Mauvaise nouvelle, l’Inter perd un cadre sur blessure

Avatar

Kévin Gasser

Rédacteur



Derniers articles