Niang, et si ce n’était plus un feu de M’Baye ?

Par Matthieu Pianezze publié le 02 Déc 2015
Crédits

9ee25afc2fad851b0c05b05199d3a84a-94446-1448744888

Depuis son arrivée en Lombardie à l’été 2012 contre une somme de trois millions d’euros et avec un statut de futur crack, le natif des Yvelines s’est plus souvent fait remarquer pour des déboires extra-sportifs. Sans oublier également un cruel poteau face au Barça au printemps 2013 qui aurait pu changer sa destinée sportive. Cependant M’Baye n’a que 20 ans et pas de temps pour les regrets. Grâce à son prêt l’hiver dernier au Genoa où, sous la férule de Gasperini, il aura beaucoup appris et même marqué (5 buts avec les Rossoblu), il veut lancer sa carrière et devenir la star qu’on lui a promis d’être dans les entrailles du centre de formation du Stade de Caen. Sinisa Mihajlovic l’entraineur rossoneri compte sur lui et lui a avait déjà donné des signaux positifs lors de la préparation estivale. Dès son retour de blessure il a alors aligné le français d’ailier dans un rôle de 4-3-3 face à l’Atalanta puis face à la Juve. Cependant, M’Baye aime jouer dans l’axe et Sinisa le sait, dès lors le serbe met en place un 4-4-2 des familles face à la Samp et cela va lui donner raison.

Aligné dans un duo offensif avec Carlos Bacca, l’ancien caennais a désossé la défense de la Samp par des courses, des dribbles, du jeu dos au but et des remises bien senties. Il a surtout fait preuve de réalisme en transformant un pénalty et en inscrivant un doublé d’un plat du pied droit sécurité (ses deux premiers buts en Serie A avec le Diavolo). Semblant plus étoffé physiquement, plus mature aussi, il a exprimé toute sa sérénité après la rencontre « J’ai la confiance du coach et pour moi c’est important. J’essaye de tout donner pour la lui rendre. Toutes les semaines, je travaille dur pour mériter ma place et être performant le week-end ». Il n’a pas attendu le prochain week-end pour être performant puisque dès hier soir en coupe d’Italie face à Crotone il encore trouvé le chemin des filets. En assurant, la difficile victoire lombarde 3-1 après prolongation d’un nouveau plat du pied droit sur un joli travail de Montolivo. Entré dans la rencontre en même temps que Jack Bonaventura, ils ont su faire la différence pour sortir le Milan d’un bourbier. Parfois la nature revient vite au galop et son geste d’humeur (il a tenu un joueur de Crotone par le cou) aurait pu lui valoir autre chose. Le talent est là, mais Niang, devra faire preuve d’une constance tout au long de la saison pour véritablement lancer sa carrière et ne pas venir grossir le rang des étoiles filantes du football.

Matthieu Pianezze

Rédacteur



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.