NAZIONALE : Quelles ambitions pour le mondial 2022 ?

Par Hugo Ledroit publié le 22 Juil 2021

Alors que l’Italie vient de remporter l’Euro 2020, Roberto Mancini et ses hommes ne pourront pas se reposer de suite. En effet dans un an et demi la Coupe du monde 2022 au Qatar va arriver pour la Nazionale. Ainsi se pose la question des ambitions italiennes pour ce mondial. L’Italie sera-t-elle favorite ou encore outsider au titre mondial ?

Une Nazionale qui a changé de statut

Avec cette victoire au championnat d’Europe des Nations, la Squadra Azzurra a véritablement changé de statut dans la hiérarchie du football international. Lors de cet Euro 2020, les observateurs du football ont bien observé que la sélection italienne était de retour au plan du football mondial. L’Italie a su éliminer ou battre trois grands adversaires (Belgique, Espagne et Angleterre) durant la compétition envoyant ainsi un message fort.

Des victoires importantes contre des grandes sélections qui ont été importantes puisque l’on reprochait à Mancini de n’avoir jamais battu des cadors avant l’Euro 2020. En plus de cette victoire finale l’Italie de Roberto Mancini a battu le record d’invincibilité détenu par la Nazionale de Vittorio Pozzo des années 1930 victorieuse de deux mondiaux et d’une médaille d’or aux JO.

Désormais ces Azzurri restent sur une série de 34 matches sans défaite et s’approchent de plus en plus du record historique pour l’ensemble du football de sélections. L’Italie va également progresser au classement FIFA en montant à la quatrième place susceptible de lui permettre d’être tête de série lors du tirage au sort des groupes du mondial 2022 en cas de qualification.

L’ambition et la prudence du président Gravina

Une victoire continentale, un record d’invincibilité et une progression au classement FIFA montrent que cette Italie peut se permettre d’avoir des ambitions pour le prochain mondial. De plus certaines sélections présentent des incertitudes ou doivent se reconstruire après des échecs. Nous pouvons par exemple noter les cas de la France, de l’Allemagne ou même du Portugal.

De son côté le président de la FIGC, Matteo Gravina, a déclaré après le sacre italien dans les colonnes de la Gazzetta Dello Sport son ambition de remporter le mondial 2022 au Qatar. Un discours prouvant à la fois le changement de statut de la Squadra Azzurra mais aussi les ambitions du président de l’instance footballistique italienne. Toutefois dans cette même interview accordée au quotidien sportif italien, Gravina souligne que l’Italie doit rester prudente et humble.

Un bon rappel puisqu’il ne faut pas oublier que l’Italie n’est pas encore qualifiée pour la prochaine Coupe du monde. Malgré ses trois victoires en trois matches dans son groupe de qualifications, tout reste à faire encore pour Roberto Mancini surtout après le drame de 2017 contre la Suède. Ainsi l’objectif principal et premier reste la qualification avant de penser à une potentielle victoire finale.

L’enchainement 1968 et 1970, un exemple qui va se répéter ?

Comme nous l’avons dit hier dans un article, il existe un étrange parallèle entre les deux sélections nationales italiennes vainqueurs des Euros 1968 et 2020. Dans ces deux cas là l’Italie avait subi un traumatisme lors du mondial qui a précédé le championnat d’Europe. En 1966 c’est le drame contre la Corée du Nord lors de la phase de groupes en Angleterre. En 2017, c’est le barrage contre la Suède qui priva la Nazionale du mondial 2018 en Russie.

De son côté Ferruccio Valcareggi avait réussi à reconstruire la sélection italienne en remportant à domicile l’Euro 1968 avec des joueurs comme Dino Zoff ou Giacinto Facchetti. Roberto Mancini a lui aussi su faire la même chose en construisant un groupe victorieux lors de l’Euro 2020. Un véritable exploit tant la Nazionale était un champ de ruines en Mai 2018 lorsque le Mancio est arrivé.

Après le sacre européen de 1968, Valcareggi avait su emmener les Azzurri jusqu’en finale du mondial mexicain en 1970 contre le Brésil. Une première finale depuis le mondial 1938 en France et la deuxième étoile italienne. Est-ce que la Nazionale de Roberto Mancini sera capable de réaliser cet exploit et de répéter l’histoire ? Réponse dans dix-huit mois en Décembre 2022 !

 

Hugo Ledroit



Lire aussi