Nazionale : que retenir de la liste de Mancini ?

Par Grégory Canale publié le 30 Août 2021
Crédits

La Nazionale, fraîchement championne d’Europe, fait son retour. L’Italie reprend sa route pour la Coupe du monde 2022, avec trois matches des éliminatoires. Au programme : la Bulgarie (2 septembre à Florence), la Suisse (5 septembre à Bâle) et la Lituanie (8 septembre à Reggio Emilia). Pour affronter ces prochaines échéances, Roberto Mancini a fait appel à 34 joueurs. Analyse du groupe retenu qui va tenter de battre de nouveaux records.

La confiance aux champions

C’était à prévoir. Le sélectionneur repart d’abord de ceux qui ont réalisé l’impensable cet été. 25 des 26 Azzurri sacrés à l’Euro 2020 figurent dans la liste du mister. À contre-courant des pronostics, ils se sont imposés dans le tournoi, au terme d’un parcours fantastique clôturé en finale face à l’Angleterre. Le « Mancio » a donc pleine confiance en sa « banda di fratelli » (ndlr « bande de frères »), le qualificatif donné à l’équipe dans le documentaire « Sogno Azzurro ». Seul Leonardo Spinazzola, blessé gravement durant la compétition au tendon d’Achille, n’est pas là.

Des champions d’Europe qui seront désormais redoutés par leurs adversaires, mais aussi attendus au tournant. Certains, en délicatesse en club, seront d’ailleurs scrutés davantage. Manuel Locatelli assumera-t-il son changement de statut en s’engageant à la Juventus ? Que va-t-il advenir de Lorenzo Insigne au Napoli, empêtré dans des négociations qui traînent pour le renouvellement de contrat ? Comment Gianluigi Donnarumma vivra-t-il la concurrence avec Keylor Navas au PSG ? Nul doute que Mancini surveillera ces situations, et d’autres, avec attention.

Place à la jeunesse pour 2022

La liste des sélectionnés est celle également des retours. Stefano Sensi et Lorenzo Pellegrini, qui ont manqué l’Euro sur blessure, sont de nouveau appelés. Le coach a convié en outre des éléments écartés juste avant le championnat d’Europe des nations. Moise Kean, qui devrait signer de nouveau à la Juventus, Cristiano Biraghi et Gianluca Mancini sont bien présents. Manuel Lazzari, lui, a dû renoncé une fois de plus à la convocation à cause de pépins physiques.

Mais le retour le plus attendu est sans conteste celui de Nicolò Zaniolo. Très apprécié de Mancini, il a été rappelé pour la première fois depuis le 7 septembre 2020. Date de sa rupture des ligaments croisés, survenue lors de la rencontre de Nations League face aux Pays-Bas. Le Romain de 22 ans pourra apporter de nouvelles solutions tactiques, au milieu et en attaque, et donner un énième vent de fraîcheur à une Italie relativement jeune (moyenne d’âge de 27,4 ans). Dans cette même veine enfin, le sélectionneur a invité pour la première fois Gianluca Scamacca, vu comme le futur numéro 9 des Azzurri.

Le retour des groupe à rallonge

Oui, car même si les Azzurri jouissent dorénavant d’une place précieuse dans le cœur des Italiens, tous n’auront peut-être pas de rôle de protagoniste dans ces qualifications. Sans opérer de profondes révolutions, la Nazionale doit entamer un nouveau cycle pour certains postes. Notamment intégrer progressivement les jeunes en défense, dans une charnière centrale très talentueuse mais indéniablement vieillissante. Il y a fort à parier qu’Alessandro Bastoni va avoir du temps de jeu au milieu de Giorgio Chiellini, Leonardo Bonucci ou même de Francesco Acerbi. La priorité sera de tester aussi la relève à la pointe de l’attaque, l’une des grandes déceptions de l’Euro 2020.

Sans surprise donc, Roberto Mancini a convoqué de nombreux joueurs. 34 éléments (moins Lazzari blessé) seront sous les ordres du sélectionneur pendant dix jours. Les trois rencontres face à la Bulgarie, la Suisse et la Lituanie vont permettre d’opérer des expérimentations et de faire tourner également. Car la Nazionale reste un laboratoire ouvert en vue du Mondial 2022, où elle aura forcément un statut de favori. Le « Mancio » n’hésitera pas en revanche à aligner à chaque fois une formation compétitive. Puisqu’avec 34 matches d’affilée sans défaite, le record de l’Espagne n’est plus très loin (35 matches entre 2007 et 2009). Bentornati Azzurri !



Grégory Canale

Rédacteur



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.