Nazionale : ils ont marqué ce week-end mais n’ont pas été appelés par Mancini

Par Enzo Ferretti publié le 14 Nov 2018

Vendredi dernier, Roberto Mancini a soumis la liste des 27 joueurs convoqués pour affronter le Portugal puis les Etats-Unis. Parmi cette liste ne figurent pas un certain nombre de joueurs qui se sont pourtant illustrés par un but ce week-end, l’occasion donc de revenir sur quelques-uns d’entre eux.

El Shaarawy oublié, Inglese absent

Absent du onze de départ d’Eusebio Di Francesco lors du déplacement à Moscou mercredi, Stephan El Shaarawy n’a pas joué une minute du match clé des romains face aux russes, sûrement la raison qui explique son absence dans liste de Roberto Mancini. Néanmoins, l’Italo-égyptien a de quoi se sentir lésé par cette décision si l’on observe de plus près son début de saison avec l’AS Roma. En 9 titularisations, El Shaarawy en est déjà à 5 buts en championnat et 1 passe décisive. Cette saison, l’ancien rossonero semble avoir simplifié son jeu et pris en maturité depuis déjà la saison dernière. Souvent critiqué à une époque par son irrégularité et son individualisme, il est aujourd’hui un joueur aguerri qui sait comment et quoi faire pour aider son équipe à gagner. Ce week-end, le rendez-vous périlleux au Stadio Olimpico face à la Sampdoria a été survolé par l’homme à la coupe iroquoise avec notamment un doublé dont un but splendide. Dommage El Sha, une prochaine fois.

Sur le front de l’attaque, un autre joueur déjà connu de notre championnat devra encore attendre un peu avant de connaître un jour les joies d’une première sélection : Roberto Inglese. L’ancien du Chievo, appelé à deux reprises sous l’ère Ventura, n’est encore jamais entré en jeu sous le maillot azzurro. Pourtant, cette année, le néo-napolitain prêté à Parma n’est certainement pas innocent au début de saison prometteur des gialloblù pour leur retour dans l’élite. Auteur de déjà 3 buts et 1 passe décisive en 9 matchs, il permet aux parmesans de jouer les troubles-fête en Serie A avec notamment une bonne complémentarité avec l’ivoirien Gervinho. Aujourd’hui, Roberto Inglese est dans la fleur de l’âge (27 ans) et paraît prêt mentalement et physiquement pour concurrencer les autres attaquants de la Nazionale. Ne reste plus que de la régularité et un club plus huppé ?

Pas de Baselli, ni de Benassi

En attaque, la non-convocation d’El Shaarawy paraît déjà très discutable, mais c’est au milieu de terrain que l’incompréhension semble plus évidente. Parmi les appelés, des joueurs comme Gagliardini ou Tonali ont été préférés au duo Baselli – Benassi qui ont pourtant une fois de plus scoré le week-end dernier. Ces derniers, pourtant essentiels dans leurs clubs respectifs depuis le début de la saison, n’ont visiblement pas convaincu cette fois le sélectionneur italien, ou alors il connait déjà leur potentiel et les préserve pour les matchs qui comptent en 2019. Le Turinois, qui amène technique et créativité au milieu de terrain, réussit un très bon début de saison avec le Toro. De son côté, Benassi continue d’apporter son gros volume de jeu et sa justesse dans l’entre-jeu de la Viola. Le joueur formé à l’Inter en est déjà à 5 buts en championnat et constitue un véritable élément clé de l’effectif dirigé par Stefano Pioli. Malheureusement pour les deux, Mancini a préféré appeler Gagliardini, pourtant peu utilisé à l’Inter depuis le début de saison et Tonali, certes prometteur, mais beaucoup moins prêt qu’un Baselli ou d’un Benassi. Le chantier continue donc au milieu de terrain pour la Nazionale où le sélectionneur semble vouloir avoir un maximum de joueurs différents sous les yeux pour construire son groupe.

Mais encore…

Parmi les joueurs qui ont marqué, sont à citer également Petagna, absent de la liste malgré ses bonnes prestations avec la SPAL depuis le début de la saison. Gianluca Mancini quant à lui marche sur l’eau en ce moment avec 3 buts sur ces 3 derniers matchs avec l’Atalanta et enfin Orsolini, supersub de Bologna, s’est illustré par un très joli but sur le terrain du Chievo ce week-end.

Enzo Ferretti



Lire aussi