Morrison, l’inattendu de la Lazio

Par Jérémie Panizzoli publié le 05 Août 2016
Crédits

Lazio

L’été dernier, la Lazio a misé sur un joueur un peu particulier. En effet, Ravel Morrison a toujours été un joueur reconnu pour son talent mais avec un fort caractère. Son arrivée à Rome en avait surpris plus d’un, mais les échos positifs sur son potentiel intrinsèque et sa qualité technique avaient fini par rassurer les sceptiques. Après une phase d’adaptation réussie, le jeune Ravel allait progressivement migrer vers le banc avec en point d’orgue une forte dispute avec son coach, Stefano Pioli qui lui reprochait son implication proche du néant. Bilan final de sa première saison laziale : 3 matchs de Serie A et seulement 58 petites minutes de jeu.

Sos mon équipe a besoin d’aide

On a connu mieux comme première saison à l’étranger…Évidemment, cet été son nom circulait pour un éventuel départ au mercato. Cependant, avec les départs programmés de Candreva et Keita, la Lazio se retrouve dépourvue de talent offensif de qualité voire de joueurs de côté pouvant prendre la succession d’un des deux cités précédemment. Si la formation initiale de Morrison est plus axiale, il reste polyvalent pour une place dans le schéma du Mister Simone Inzaghi. Avec un Felipe Anderson branché sur courant alternatif depuis plusieurs mois, la Lazio est en manque de leader technique. Il est donc logique d’espérer quelque chose cette saison de la part du jeune anglais.

Des promesses à confirmer

Dimanche après-midi, la Lazio débutait sa saison en se déplaçant à Brighton pour un match amical. En l’emportant 1-0, les Biancocelesti ont assuré le strict minimum. Néanmoins, la performance de Ravel Morrison a marqué les esprits. Aligné au cœur du 4-3-3 du coach laziale, le britannique a rayonné dans un match terne. Disponible dans le jeu, intéressant dans ses prises de balle, il a semblé être le seul détonateur de sa formation. Plus calme et davantage mature, Morrison pourrait bien être une des révélations de cette saison de Serie A s’il confirme à ce niveau. Cependant, à lui de démontrer sa valeur sur la durée et non plus uniquement sur des bouts de matchs. Le statut d’éternel espoir ne va qu’un temps. Il faut désormais prouver durablement au monde entier que Morisson n’est pas une simple promesse, mais bien un joueur avec ce petit plus technique que les tifosi adorent. Ferguson l’avait repéré, Inzaghi le révèlera-t-il à l’Italie entière ? La saison 2016/2017 nous le dira surement.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Un cador italien sur la piste de Karim Adeyemi

Denzel Dumfries sur le point de renouveler à l’Inter Milan

Niclas Füllkrug dans le viseur du Milan AC

Ciro Immobile et la Lazio, c’est fini

C’est officiel, Mehdi Taremi rejoint l’Inter Milan

Avatar

Jérémie Panizzoli

Rédacteur référent pôle events & live



Derniers articles