Merci président Moratti !

Par Nadhem Korbi publié le 15 Juin 2016
Crédits

Moratti

A part les vrais vétérans, la majorité absolue des tifosi de l’Inter n’a connu que Massimo Moratti comme président du club (avec un petit passage de Facchetti entre 2004 et 2006). Depuis 2013 avec l’arrivée de Thohir, le rôle de Moratti s’est limité. Il exerçait les fonctions d’un président d’honneur. C’était comme s’il quittait déjà l’Inter peu à peu. On le sentait: Ses sorties médiatiques sont devenues très rares, ses présences au stade ont lourdement chuté, il n’a pratiquement pris aucune décision majeure dans la gestion du club. Et voilà, enfin, il quitte officiellement l’Inter. Ses dernières années n’ont sûrement pas été les meilleures. Mais les Interistes et tous les amoureux du foot n’oublieront jamais ce qu’a fait Moratti à son club. C’était l’exemple parfait du président-tifoso. Il laisse derrière lui, un beau palmarès mais également un immense vide qui sera désormais dur à combler !

Un des plus beaux palmarès de l’histoire

L’histoire de Moratti avec l’Inter n’a pas bien démarré. En effet, pendant sa 1ère décennie à la tête du club, il n’a gagné qu’un seul titre : La coupe de l’UEFA en 1998. Très peu pour une équipe du calibre de l’Inter. La pression était énorme sur les épaules du patron des nerazzurri surtout quand les scudetti étaient remportés par les rivaux. Et on connait tous l’importance du scudetto à cette époque. De plus, les résultats mitigés en Champions League n’ont fait qu’empirer les choses : 1 seule demi-finale en 5 participations pendant 10 ans. Tous ses échecs n’ont pas découragé le président. Sa passion pour le club n’a cessé d’augmenter. C’est peut être sa plus belle qualité. Il savait que le plus beau restait à venir. Et à partir de 2005, tout a changé après l’affaire du Calciopoli. L’Inter est devenu une machine à gagner. 15 titres en 5 ans ! Avec 5 scudetti consécutifs mais surtout le triplete de 2010 (seul club italien à l’avoir réalisé jusqu’à présent), Moratti a inscrit son nom pour toujours dans l’histoire de l’Inter et du foot italien en général. Malgré une dernière partie en deçà des attentes à la tête de l’Inter, le fils d’Angelo Moratti restera toujours parmi les présidents les plus titrés au monde !

palmares morattiLe palmarès de Massimo Moratti à la tête de l’Inter

L’Inter avant les sous

Moratti n’était pas qu’un simple dirigeant. L’Inter était tout pour lui. C’était sa famille. Et avec la famille on ne compte pas. Pendant son passage à la tête de son club de toujours, il aurait déboursé plus d’un milliard d’euros. Il n’a jamais cessé de recruter les meilleurs éléments (que ce soit joueurs, entraîneurs, dirigeants, etc…). Ronaldo, Zanetti ou encore Roberto Baggio ne sont que 3 noms d’une très longue liste de joueurs phares que Moratti avait achetés. L’exemple parfait dans ce contexte concerne le transfert de l’attaquant brésilien: En 1995, Moratti débourse 55 milliard de lires pour acheter l’Inter. En 1997, il fait débarquer Ronaldo contre un chèque de 48 milliard de lires ! Lorsque sa femme lui dit que tout cet argent investi est démesuré quand on voit la souffrance des gens dans le monde, lui répond : « Qui souffre plus qu’un supporter de l’Inter ? » Son amour pour le club était supérieur à tout. Et c’est pour cette raison que les tifosi sont liés encore plus à l’Inter. C’est lui qui leur a appris l’amour du maillot bleu et noir. Sa relation avec les joueurs était celle d’un père avec ses enfants (parlez lui de Recoba pour voir). Ce côté sentimental a eu, à la fin, un impact négatif sur l’équipe. Après le triplé de 2010, il a prolongé quasiment toute l’équipe, même ceux qui étaient relativement âgés. Son attachement lui a joué des tours puisque par la suite il a enchainé les licenciements d’entraineurs et les nouveaux joueurs sans âme, tentant de rattraper une erreur de gestion monumentale. Beaucoup de personnes ont reproché cette stratégie à Moratti. Ils ont peut être raison, mais en amour, tout est plus passionné.

Moratti RonaldoMoratti avec Ronaldo, un des plus grands coups du président interiste

L’Inter sans Moratti

Depuis près de 3 ans déjà, Moratti n’est plus président de l’Inter. Qu’on le veuille ou non, c’était une décision courageuse de sa part de vendre le club. En effet, il sentait qu’il ne pouvait plus ajouter grand-chose pour aider les nerazzurri à reconquérir l’Italie. Le club a traversé ces dernières années plusieurs cataclysmes économiques et sportifs. Moratti ne pouvait plus suivre les réalités du football moderne et a du laisser la main. Même Thohir n’a pas tenu 3 ans avant d’accepter l’offre du SCG ! On comprend donc la situation. Il va falloir un peu de temps pour s’habituer à l’Inter sans Moratti. Mais quoi qu’il arrive, personne n’oubliera son côté humain qui a illuminé les stades italiens pendant presque deux décennies. L’Inter lui dit au revoir et merci.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Theo Hernandez courtisé, le Milan AC fixe son prix de vente

Mauvaise nouvelle, l’Inter perd un cadre sur blessure

Deux cadres de la Juventus incertain face à Naples

Beppe Bergomi révèle la clé du succès de l’Inter Milan cette saison

« Je suis émotionnellement attaché à la Juventus », Massimiliano Allegri

Avatar

Nadhem Korbi

Rédacteur



Derniers articles