Montolivo au Milan AC, la fin de l’histoire

Par Matthieu Pianezze publié le 29 Juil 2018

Une recrue de premier plan

Après avoir terminé de manière douloureuse son histoire d’amour avec la Fiorentina, avec notamment une dernière saison marquée par sa volonté de ne pas prolonger son contrat et sa perte du brassard de capitaine, Montolivo est arrivé au Milan AC au top de sa forme. En effet, après avoir réalisé un Euro 2012 de très haut vol avec une Nazionale qui échouera en finale, il débarque à Milanello dans la peau d’une grosse recrue. Encore plus à paramètre zéro puisqu’en fin de contrat chez la Viola. Allegri alors à la tête de l’équipe en fait rapidement un des ses hommes clés. Décisif à plusieurs reprises durant la 2012-2013, il évolue dans un 4-3-3 placé devant la défense. Le Milan terminera comble du sort troisième en fin de saison en arrachant son billet en Champions League à la dernière journée juste devant la Fiorentina. Avec le départ d’Ambrosini, Montolivo devient le capitaine rossonero pour la saison 2013-2014 ce qui fait grincer pas mal de dents du côté des tifosi. Sa première saison en tant que capitaine sera assez aboutie sur le plan personnel au contraire d’un Milan qui sombre petit à petit vers le milieu de tableau avec un Allegri démis de ses fonctions et une situation financière de plus en plus compliquée pour Berlusconi.

Les blessures, les critiques, la perte du brassard

La suite de l’aventure de Montolivo sous le maillot du Diavolo va s’assombrir avec tout d’abord une équipe qui qui coule de saison en saison et des performances du capitaine lombard qui sont jugées comme insuffisantes. Le pire arrive, avec une terrible blessure en Nazionale à l’automne 2016, lui qui avait déjà subit une fracture du tibia en 2014 est de nouveau sur le flanc pour 6 mois pour une rupture des ligaments du genou gauche. Malgré cela, il mettra un point d’honneur à soulever avec Abate la Supercoupe d’Italie remportée face à la Juventus en décembre 2016. Ce qui est à l’heure actuelle son seul et unique trophée sous le maillot du Milan AC.  Depuis, quelque chose s’est cassé en raison de performances loin de son meilleur niveau et son influence trop limitée au sein du groupe.

Son jeu est vu comme trop lent et son impact sur le milieu de terrain milanais proche du néant. D’ailleurs, l’été dernier avec l’arrivée de Bonucci, le brassard de capitaine lui sera retiré par Montella et sa place de titulaire remise en question. Il termine la saison 2017-2018 avec seulement 27 matchs au compteur toutes compétitions confondues et ne semble pas avoir la confiance de Gattuso. Ce dernier, vient de confirmer cela en ne le convoquant pas pour la tournée aux USA, signe d’une rupture définitive. Bologna et le Werder de Brême semblent intéressés par son profil mais son salaire de 3 millions par an pose problème. Dès lors, la question d’une rupture à l’amiable de son contrat risque de se poser. Triste fin pour un capitaine déchu !

Matthieu Pianezze

Rédacteur



Lire aussi