Milan AC version femminile, ça donne quoi?

Par Marco Pacini publié le 15 Mar 2019

Tout le monde sait que l’Italie et le football féminin n’ont pas toujours fait bon ménage, entre déclarations hasardeuses de membres de la FIGC et une culture footballistique italienne qui maintenait bien des réserves sur ce nouvel aspect dans le football professionnel, peu sont ceux qui auraient parié sur une bonne intégration des joueuses dans le Calcio. Mais à l’inverse des idées reçues, les femmes ont réussies à peu à peu prendre leur marques dans les grands clubs, Juventus, Fiorentina ou encore au Milan AC.

La section féminine du Milan AC ça fonctionne

Pour faire simple, en Serie A femminile il y a 4 clubs qui jouent les têtes de gondoles; la Juventus, la Fiorentina, le Milan AC et pour finir l’AS Roma. Du côté du Milan AC cette section n’existe que depuis juin 2018, on peut dire que c’est du tout neuf pour les rossonere, la société milanaise a profité de la reprise de licence de l’ACF Brescia Femminile qui fermait ses portes, pour se lancer ce nouveau défi. Le club lombard a joué les grosses pointures pour son lancement en recrutant Carolina Morace, l’ex-entraîneuse de l’équipe féminine Italienne. Cette femme apporte une véritable âme à cette équipe, charismatique elle endosse une image de leader et semble savoir ce qu’elle veut de ses joueuses ce qui apporte un certain sérieux pour une équipe aussi jeune.

Les débuts de cette équipe sont plus que satisfaisants, avec 3 défaites et 3 nuls sur 21 matchs officiels les rossonere gagnent presque les trois quarts de leurs matchs, des résultats parfois impressionnants qui montrent la démesure et les grands écarts de niveau dans le Calcio féminin. En coupe d’Italie, les joueuses de Morace se sont offertes une jolie demi-finale contre la Juve, match aller perdu 1-2, ces dernières vont devoir réaliser l’exploit de vaincre les turinoises chez elles le 17 avril. Pour le moment, on observe une légère supériorité de la Juve et de la Fiorentina pour le Calcio féminin mais ce n’est que le début d’une grande aventure pour les rossonere qui ont tout leur temps pour se développer.

Le Milan AC joue le jeu, une com’ d’enfer

Une des raisons pour laquelle le centre féminin du Milan AC se développe c’est les compagnes de communications, en effet le club n’a pas lésé cette section et cela surtout sur les réseaux sociaux où les abonnés peuvent suivre les aventures des diablesses, les résultats des matchs voir même les buts. Instagram est le terrain de jeu de cette communication, publications pour les anniversaires des joueuses, photos des entraînements, tout y passe.

Même si bien évidemment les joueuses sont mises en retrait comparé aux hommes, la société lombarde joue le jeu et essaye d’inscrire le plus possible cette section dans les mœurs du club, l’intérêt? Essayer de dominer le secteur féminin en Italie, qui donne toujours un petit plus au patrimoine du club. Par ailleurs le groupe apporte une image positive du club, une équipe qui joue pour le plaisir et avec une grande rigueur. La buteuse Giacinti par exemple s’affiche fièrement et avec bonheur avec les couleurs du club, elle est devenue une des symboles de cette équipe.

L’opération femmes au pouvoir au Milan AC est une réussite et même si l’Italie conserve un train de retard concernant le football féminin cette équipe est la preuve même d’une grande avancée.

Marco Pacini

Rédacteur pour Calciomio.



Lire aussi