Milan AC : Shamrock Rovers, Bologna que retenir ?

Par Teo Contu publié le 22 Sep 2020

En pleine reconstruction depuis le mois de janvier 2020 et l’instauration du fameux 4-2-3-1, le Milan AC continue sa métamorphose. Après des matchs amicaux intéressants face à Monza, Novara puis Brescia, les hommes de Pioli disputaient leurs premiers matchs à enjeux. Alors, que retenir que de ces deux entrées en matières, à la fois en Europa League et en Serie A ?

Les Shamrocks Rovers, première étape du périple européen

Si le Milan AC était étincelant sur la deuxième partie de l’exercice précédent, il ne faut pas oublier leur début de saison catastrophique sur l’exercice 2019/2020. Résultat une triste 6ᵉ place, synonyme de barrages pour accéder à l’Europe. Un périple de trois matchs qui a débuté sur la terre des Tigres Celtiques, l’Irlande. Face au club Lombard, les Shamrocks Rovers. Deuxième du championnat irlandais la saison passée, ceux que l’on surnomme les « Hoops » attendaient de pied ferme leurs adversaires, et notamment un certain Zlatan Ibrahimović. Les supporters avaient installé une bannière en son honneur, où l’on pouvait lire « Besoin de travail Zlatan ? Le parc de la ville recrute ». La réponse du principal intéressé ? Elle se trouvait sur le terrain.

Autour d’une prestation solide, c’est lui qui ouvre le score d’une frappe puissante à la 23e minute. Service de Hakan Calhanoglu, qui finira homme du match. Le deuxième but est justement inscrit par l’international Turc, idéalement servi par Saelemaekers. L’autre satisfaction à retenir de cette rencontre, c’est Théo Hernandez. Toujours aussi en jambe, le joueur chipé au Real Madrid l’été dernier semble prêt pour la saison à venir. Derrière, difficile de passer à côté de l’absence de Romagnoli, qui formait une charnière solide avec Kjaer la saison passée. Remplacé par Gabbia, le jeune formé à Milan a été trop tendre sur certains duels. Il devrait pourtant garder une place titulaire, jusqu’au retour du capitaine Alessio. Le défenseur récupère d’une blessure au mollet contracté cet été, et vise le derby face à l’Inter le 17 octobre comme date de retour. À noter les premières des recrues, Sandro Tonali et Brahim Diaz en matchs officiels, qui sont rentrés dans les dix dernières minutes. Suite de ce périple jeudi à San Siro, face au leader norvégien FK Bodø/Glimt. En cas de victoire, il restera un match pour voir le club Lombard en Europa League. Leur dernier adversaire en cas de victoire jeudi ? Il s’agirait soit de Rio Ave soit de Besiktas.

Bologna, bien débuter en championnat

Pour son entrée en lice dans cette saison 2020/2021, Pioli alignait quasiment le même onze. Seul changement, Rebic remplace Saelemaekers côté gauche. Au terme d’une rencontre maîtrisée, les Milanais se sont imposés 2-0. Et qui d’autre que le géant Suédois pour lancer la saison des Lombards ? D’un coup de tête rageur à la 35ᵉ minute puis sur un penalty à la 50ᵉ qui finit dans la lucarne droite, celui qui s’est surnommé Benjamin Button semble continuer à inverser le temps. « J’aurais pu et dû marquer plus ce soir. Si j’avais encore 20 ans, j’aurais certainement marqué plus de buts (rires). Je me sens bien, c’est ce qui compte. » déclarait-il au micro de Sky Italia, peu de temps après le coup de sifflet final. En pivot ou en déviation, en jeu court ou en jeu long, Zlatan continue de rendre un grand service à ses coéquipiers, la preuve encore ce soir.

Du côté des autres satisfactions, l’excellent match de Calabria est à souligner. Rassurant et propre derrière, il aura brillé sur cette rencontre, au même titre que Kessié, méconnaissable par rapport à la première partie de la saison passée. Très bon match de Bennacer également, qui provoque (entre-autre) le penalty suite à une faute d’Orsolini. Enfin Théo Hernandez continue de dérouler, en témoigne son superbe centre déposé sur la tête du géant suédois, pour ouvrir le score. En attendant le retour de Leao, en quarantaine après avoir été testé positif au Covid-19, le couloir droit reste toujours un bémol dans le onze rossonero. Avec une première période discrète pour Castillejo, sorti à la 46ᵉ, la deuxième période n’aura pas vu un meilleur apport. La rentrée de Saelemaekers n’aura pas eu l’effet escompté et le problème reste toujours le même. Qui aligner à droite ?…

Teo Contu

Étudiant en L3 Info-Com. Passionné de foot depuis le berceau et supporter du Milan AC



Lire aussi