Milan AC, le top/flop 3 de la saison

Par Julien Camarda publié le 23 Août 2020

Les tops

Ante Rebić

Arrivé en prêt en provenance de l’Eintracht Francfort, Ante Rebic redécouvre la Serie A. La première moitié de saison est un échec, il ne participe qu’à 7 matchs sans être décisif. Le déclic arrive le 19 janvier 2020 face à l’Udinese. Entré à la pause, le Croate inscrit un doublé et permet au Milan AC de prendre les trois points. Ensuite, le numéro 18 rossonero va inscrire 9 buts (portant son total à 11) et 3 passes décisives. Brescia, l’Inter, le Torino, la Fiorentina, Lecce, l’AS Roma, la Lazio, la Juventus, le Napoli, Bologna et la Sampdoria en font les frais. Devast’Ante.

Zlatan Ibrahimović

Revenu sauver le club au mercato hivernal, Ibrahimovic retrouve un club qu’il connaît bien. En moins de 6 mois et à presque 39 ans, le géant suédois a montré qu’il pouvait encore être décisif. Outre les 10 buts et les 5 passes décisives inscrits en 18 rencontres, Ibrahimovic est en partie responsable du regain de forme des Rossoneri. Lors des 6 premiers mois de l’année, l’équipe naviguait en eaux troubles : 21 points en 17 matchs, 16 buts inscrits et 24 encaissés. Depuis son retour, le groupe va beaucoup mieux : 45 points en 21 matchs, 47 buts inscrits et 22 encaissés. En plus de sa présence athlétique, Zlatan est un leader et a su galvaniser les troupes. Avec un doublé face à la Sampdoria, il est le premier joueur à marquer 50 pour le Milan AC et pour l’Inter. Le Suédois devrait prolonger son contrat d’un an.

Theo Hernandez

C’est Paolo Maldini en personne qui rencontre le joueur l’été dernier pour lui parler du projet milanais. Hernandez est conquis et rejoint le Milan AC contre un chèque de 20 millions d’euros. Mais la saison débute plutôt mal pour le latéral franco-espagnol puisqu’il se blesse à la cheville face au Bayern Munich. Le numéro 19 rossonero jouera son premier match lors de la 4ème[] journée de Serie A face à l’Inter (défaite 0-2). Que ce soit sous l’ère Giampaolo ou plus récemment avec Pioli, il est l’un des seuls à faire preuve de régularité. Cette saison, il a su se montrer décisif à plusieurs reprises : des buts face au Genoa, à l’AS Roma, à Parma, à Bologna, à Udinese et au Napoli. En 32 rencontres de Serie A, Theo Hernandez totalise 6 buts et 5 passes décisives. Jamais un latéral n’avait marqué autant de buts lors de sa première saison au Milan AC.

Les flops

Krzysztof Piątek

Autre recrue phare de l’époque Léonardo, l’attaquant Krzysztof Piatek. Acheté 35 millions d’euros au Genoa pour combler le départ de Gonzalo Higuain à Chelsea, les débuts du polonais sont plutôt bons : 9 buts et 1 passe décisive en 18 matchs de Serie A. En ce début de saison 2019/2020, il est titulaire mais bien moins décisif qu’auparavant. Dans une équipe qui fonctionne moins bien, le doute s’installe. Au mercato hivernal, avec l’arrivée d’Ibrahimovic et l’Euro en ligne de mire, il quitte le Milan AC. Il est cédé 24 millions au Hertha Berlin et disputera le reste de la saison en Bundesliga.

Lucas Biglia

Débarqué de la Lazio en 2017 pour presque 20 millions d’euros, Lucas Biglia n’a jamais fait l’unanimité en Lombardie. Auteur de deux saisons moyennes, l’Argentin entame cette nouvelle saison en tant que titulaire. Mais les blessures à répétition entraînent un temps de jeu dérisoire : seulement 14 matchs joués et 1 passe décisive. Sur les dernières rencontres Pioli a essayé de faire appel à lui mais il n’est pas dans le bon tempo. A l’image de son intervention sur Malinovskyi qui offre un penalty (sauvé par Donnarumma) à l’Atalanta. En fin de contrat au 31 août, le milieu défensif ne devrait pas être prolongé par les Rossoneri.

Lucas Paquetá

Un « Lucas » en cache un autre. Recruté par Léonardo en janvier 2019 pour presque 40 millions d’euros, le milieu de terrain brésilien est loin de répondre à toutes les attentes placées en lui. Le Brésilien ne s’est pas encore acclimaté totalement au football européen. A l’aise techniquement, Paquetà doit être plus régulier s’il veut enchaîner les matchs et se faire une place définitive dans le 11 Rossonero. A défaut de faire mieux, Paqueta est pour le moment décevant. Dans la hiérarchie des numéro 10, il n’est que le troisième choix derrière Çalhanoğlu et Bonaventura.

Julien Camarda

Rédacteur



Lire aussi