Milan AC : le bilan de la saison 2019/2020

Par Teo Contu publié le 23 Août 2020
milan-ac

Renversante. C’est sûrement le terme qui correspond le mieux à la saison du club rossonero. À un point de disputer la Champions League la saison passée, Gattuso s’en était allé. Le mercato estival s’est voulu prometteur. Notamment avec les arrivées au milieu de terrain de Bennacer, la belle pioche de Paulo Maldini qui est allé chercher Théo Hernandez ou encore les renforts offensifs tels qu’Ante Rebic ou Rafal Leao. Le début de saison lui, l’a été beaucoup moins. Giampaolo n’aura pas su prendre la relève. 14ᵉ après 7 journées, le natif de Bellinonze aura été remercié. Après une succession mouvementée, Stefano Pioli aura su ramener, toutes proportions gardées, le Milan AC sur le devant de la scène italienne. 44 points pris sur les 20 dernières rencontres, seule l’Atalanta fait aussi bien. Un réveil tardif, mais qui peut être de bon augure pour la saison prochaine.

La saison du Milan AC

– 6ᵉ en Serie  A
– Demi-finaliste en Coppa Italia (élimination contre la Juventus, 1-1 puis 0-0)
– Meilleur buteur : Ante Rebic avec 12 réalisations
– Meilleur passeur : Hakan Calhanoglu avec 9 passes décisives

Les entraîneurs

Deux entraîneurs, deux visages. Arrivé pour remplacer Gattuso, Giampaolo ne gardera sûrement pas un bon souvenir de son aventure milanaise. Un 4-3-1-2 comme avec son ancien club, la Samp, a été mis pour commencer la saison avant de repasser très rapidement au 4-3-3. Rien n’y fera, entre une transition offensive inexistante et une attaque en berne, le Milan AC n’y arrivait pas. 4 défaites en 7 matchs, un début catastrophique, il aura été remercié dès l’automne. S’en iront également à l’hiver Krzysztof Piatek et Suso, deux des figures d’un Milan méconnaissable en première partie de saison.

Arrive alors un entraîneur bien connu du championnat, Stefano Pioli. Si son début de mandat se veut peu rassurant, il comprend rapidement l’importance de Zlatan (arrivé au mercato hivernal) et va progressivement installer une ligne de 3 milieux offensifs derrière le géant Suédois. Un renouveau se crée alors dans le onze désormais aligné en 4-2-3-1 et qui va se métamorphoser durant la deuxième partie de saison. À un tel point que les Rossoneri seront restés invaincus sur les 16 dernières rencontres. Néanmoins, le club aux 7 Champions League n’ira qu’en C3 la saison prochaine, la faute à un début de saison complètement raté.

La saison prochaine 

À la surprise générale, l’entraîneur de la saison prochaine sera Stefano Pioli. Une décision surprenante dans la mesure où tout semblait bouclé pour que Rangnick soit le prochain entraîneur des Rossoneri. Pourparlers débutés dès décembre, accord de principe dès le mois février, l’ancien DS de Leipzig était à deux doigts de poser ses valises en Lombardie. Mais les résultats plus que satisfaisants sur cette deuxième partie ont fait pencher la balance envers Pioli, prolongé deux saisons de plus après la victoire face à Sassuolo. Une décision qui en a entraîné deux autres. Premièrement, le maintien de Paulo Maldini dans l’organigramme du club rossonero et la probable prolongation de Zlatan, pour un an de plus.

En effet, le technicien allemand ne voyait pas d’un bon œil la présence du joueur le plus capé du club dans sa direction la saison prochaine, mais se voyait encore moins avec Zlatan dans son effectif. Reste à voir à présent si Stefano Pioli possède un réel plan sur le long terme ou si ses résultats précédemment acquis n’étaient qu’un feu de paille derrière une absence de projet sportif. Côté terrain, l’arrivée d’un latéral droit semble inévitable, la saison de Calabria et Conti n’ayant pas été convaincante. Il en va de même pour le recrutement d’un ailier droit, Saelemaekers étant pour le moment, le seul joueur à ce poste. Il n’est pas impossible également de voir un milieu de terrain arriver, pour épauler le double pivot Kessié-Bennacer.

Teo Contu

Étudiant en L3 Info-Com. Passionné de foot depuis le berceau et supporter du Milan AC



Lire aussi