Au Milan AC, l’avenir incertain de Calhanoglu

Par Romain Simmarano publié le 31 Déc 2017
Crédits

Au Milan AC, le milieu de terrain est un problème. Malheureusement, la qualification en Coppa face à l’Inter (1-0) et le nul à la Fiorentina (1-1) l’ont aussi confirmé. Véritables cache-misères, ces deux résultats donnent seulement de l’air à Gattuso. Que ce soit en 3-5-2 en début de saison ou en 4-3-3 désormais, le lien entre défense et attaque n’a jamais été satisfaisant. Pourtant, le recrutement dans ce secteur avait été important (Kessie, Biglia). Milan était aussi allé chercher un international turc en Allemagne, Hakan Calhanoglu. Et que peut-on en dire, alors que la phase aller s’est achevée hier ? Le bilan n’est malheureusement pas très reluisant, le natif de Mannheim n’ayant jamais véritablement trouvé une place de titulaire sous la tunique rossonera. Il totalise ainsi 22 matches joués, pour en moyenne 57 minutes par match. C’est honorable, mais assez décevant quand on sait que le club lombard a déjà disputé 31 parties.

Un départ en Turquie envisagé, mais…

Alors, forcément, la question d’un départ lors du mercato d’hiver s’est posée. Avec encore plus d’insistance ces dernières semaines, car deux formations turques se sont apparemment positionnées. Parmi elles, c’est le Galatasaray, entraîné par un ancien du Milan AC, Fatih Terim, qui semble très disposé à accueillir le milieu de terrain. Arrivé en Lombardie pour 22 millions d’euros, sous contrat jusqu’en 2021, un départ aussi prématuré serait lourd de sens. Il semblait pourtant très sérieusement envisagé par la direction milanaise, en tout cas jusqu’à l’arrivée de Gennaro Gattuso. L’entraîneur milanais ne tarissait déjà pas d’éloges sur le joueur en privé, avant le match à Florence. Après celui-ci, dans lequel le Turc a marqué le but égalisateur, Gattuso s’est carrément laissé aller à un éloge de son joueur: « Il a des qualités incroyables, nous l’avons récupéré avec le travail, avec sa passion. Il s’est amélioré et c’est uniquement grâce à lui« .

A la recherche du numéro 10

Gattuso pourrait donc lui donner plus régulièrement sa chance, dans un 4-3-3 qui semble mieux correspondre au profil du joueur. Cependant, il faudra aussi redonner les clefs du jeu au joueur de 23 ans. Actuellement, l’omniprésence de Montolivo ou Biglia au coeur de l’entrejeu milanais pose problème. Elle crée beaucoup de pesanteur là où il devrait y avoir de la fluidité. Elle oblige les ailiers, et parfois même les arrières d’aile, à prendre la montée de balle à leur compte. Et si le métronome était finalement à positionner plus haut sur le terrain ? Gattuso devra de toute façon donner beaucoup de confiance à son joueur s’il veut véritablement le « revitaliser ». Une idée : le Milan AC est le club qui a le plus tiré dans la première partie de saison. Une statistique flatteuse de prime abord, mais en réalité effrayante, tant le résultat comptable est affligeant. Alors, pour commencer, et si Calhanoglu faisait ce qu’il fait le mieux et que ni Kessie ni Bonaventura ne semblent capables de faire correctement ? Deux ou trois buts marqués en dehors de la surface pourraient être des déclencheurs significatifs. Calhanoglu sera-t-il la meilleure recrue de la période hivernale, ou un flop nouveau dans une société milanaise qui tangue de plus en plus.



Avatar

Romain Simmarano

Rédacteur



Derniers articles

Revue de presse quotidienne du calcio (gratuit par email)

Revue de presse quotidienne du calcio (gratuit par email)

Calciomio est le seul média 100% foot italien. Renseignez votre email pour recevoir un email quotidien avec les meilleures actualités.

Inscription effectuée :)