Mihajlovic à Bologna, la mayonnaise prend !

Par Nadhem Korbi publié le 29 Mai 2019

Depuis son retour parmi l’élite en 2015, Bologna a toujours bataillé pour son maintien. Malgré l’arrivée d’un nouvel actionnaire et président, Joey Saputo, le club émilien peine encore à lancer son projet ambitieux. Avec des résultats sportifs aussi faibles, il était pratiquement impossible de continuer avec les mêmes personnes. Donadoni a passé 3 ans au club sans pouvoir lui permettre de passer un cap. Cette saison, Pipo Inzaghi était nommé au poste d’entraîneur mais à la trêve il s’est avéré que cette décision n’était pas la bonne. Du coup, il fallait intervenir d’urgence afin d’éviter un retour en Serie B.

Mihajlovic, le sauveur

Le 28 janvier dernier, Bologna a désigné Sinisa Mihajlovic pour prendre les commandes de l’équipe première. Un choix basé sur la grande experience du Serbe dans le football italien, en tant qu’entraîneur mais aussi joueur. Les débuts n’étaient pas franchement convaincant mais la roue tourne. La victoire contre l’Inter au Meazza et les bonnes performances des joueurs contre l’AS Roma et la Juventus ont mis le club sur le bon chemin. Une fin de saison folle avec une seule défaite lors des huit derniers matchs a permis à l’équipe d’assurer non seulement son maintien mais aussi de prendre une belle 10ème place, le meilleur classement de Bologna depuis 2012. Mihajlovic a coupé avec le 3-5-2 installé par Inzaghi. Place au 4-3-3 qui a libéré les joueurs sur le plan offensif. L’équipe joue mieux mais surtout marque beaucoup plus de buts. Santander et Orsolini sont les plus grands gagnant de l’arrivée de l’ex-coach du Torino. Ils ont terminé l’exercice avec 8 buts au compteur chacun. Le plus important est que l’équipe est devenue un adversaire coriace à domicile. Sa dernière défaite au Renato Dall’Ara date depuis plus de 3 mois !

Bonne base pour l’avenir

Le président Saputo l’a déjà confirmé. Cette fin de saison a permis au club de commencer à penser au futur. Les ambitions sont devenus plus grandes. Attention toutefois à ne pas mettre la barre trop haute. Les tifosi attendent sûrement le mercato qui va bientôt ouvrir ses portes. Ils veulent surtout éviter les erreurs du passé. Malgré les efforts financiers de la direction, les joueurs recrutés l’an passé n’ont pas été à la hauteur. Diego Falcinelli, la recrue phare de l’été dernier, n’a marqué qu’un seul but en 18 matchs. Tandis que Roberto Soriano a Globalement déçu. Cette fois, avec la présence de Mihajlovic, les achats seront plus étudiés afin d’améliorer la qualité de l »effectif. Et qui sait ? Bologna sera peut être la belle surprise du prochain exercice !

Nadhem Korbi

Rédacteur



Lire aussi