Meret et Ospina, une doublette (enfin) compétitive

Par Nicolas Soldano publié le 14 Sep 2019

Il y a une semaine, David Ospina a fêté sa centième sélection en équipe nationale de Colombie, le staff lui avait même préparé une petite cérémonie avant le match contre le Brésil. Le 4 juillet dernier, le Napoli a décidé de lever l’option d’achat prévue par Arsenal pour enrôler définitivement le gardien colombien. Prix du transfert : 2,5 millions d’euros. Pour un international confirmé d’à peine 30 ans, passé par la Ligue 1 et la Premier League, on peut dire sans trop de risque que c’est un joli coup à moindre frais. Meret continue de grandir sous l’aile d’Ancelotti, et Karnezis reste en retrait, prêt à dépanner. Une gestion du poste de gardien qui parait bien huilée par le Napoli. Pourtant, ça n’a été que très rarement le cas depuis la remontée du Napoli en Serie A il y a plus de 10 ans…

La Valse des gardiens

La saison dernière avait débuté de manière assez étrange. Meret, jeune gardien ayant évolué à la SPAL, arrive pour une belle somme (25 millions) avec l’étiquette de futur pépite italienne. La place de titulaire lui est réservée et Karnezis, l’expérimenté gardien grec connaissant la Serie A sur le bout des doigts est pris en complément pour le suppléer. Sauf qu’au bout de quelques semaines d’entrainement, Meret se blesse assez sérieusement à la main. Verdict : il lui faudra de nombreuses semaines avant de pouvoir remettre les gants. Le Napoli s’active précipitamment sur le mercato car Karnezis est maintenant bien seul. Barré par Cech et Leno, Ospina cherche une porte de sortie, cela tombe bien puisque Arsenal est disposé à le prêter.

La saison se fera donc en trois parties dans les cages du Napoli, d’abord avec Karnezis (9 titularisation en championnat), en attendant l’arrivée et l’installation du gardien colombien, puis Ospina (17 matchs de Serie A, les 6 de C1) qui jouera jusqu’au retour de blessure de Meret qui finira la saison titulaire (14 matchs de Serie A et les 6 matchs de C3). Le tout parsemé de prestations convaincantes pour le jeune italien et l’ancien gunner. Alors qu’Ospina brille notamment lors de la phase de groupe de Champions League, Meret dès son retour impressionne par sa capacité à sortir des arrêts réflexes en championnat.

Une doublette complémentaire et performante

Meret et Ospina sont donc partis pour être la doublette du Napoli pour quelques saisons. Un jeune loup très prometteur et une valeur sûre du poste, expérimentée, ayant encore de belles années devant lui, la complémentarité entre les deux semble naturelle. C’est une véritable satisfaction pour le Napoli qui a toujours eu depuis sa remonté en 2007 des difficultés au niveau de ce poste. Reina, qui avait beau être un monstre d’expérience et un leader de vestiaire, a coûté de nombreux buts par ses maladresses. Rafael, Andujar, Iezzo et Navarro ne se sont jamais révélés être des gardiens taillés pour le très haut niveau.

Il faut remonter au valeureux De Sanctis pour retrouver trace d’un gardien qui avait fait l’unanimité. Et encore, ses doublures n’ont toujours été que des jeunes gardiens d’appoint, ou bien des seconds couteaux qui ne faisaient quasiment aucun match par saison. Une première donc pour le club azzurro qui va pouvoir s’appuyer sur des portiers de qualité, tout en sachant que Meret n’a que 22 ans et encore toute sa carrière devant lui.

Nicolas Soldano

Rédacteur



Lire aussi