Les meilleurs joueurs de la Juventus : 7ème

Par Boris Abbate publié le 30 Août 2017

En 1706 à Turin, un certain Pietro Micca est devenu le héros de toute une ville en se sacrifiant dans sa citadelle Piémontaise pour repousser héroïquement l’attaque des troupes françaises lors de la célèbre guerre de succession d’Espagne. Un statut de légende et un titre de héros régional, auquel pourrait facilement candidater Antonio Conte, près de 300 ans plus tard. Car oui, à Turin, l’histoire entre le Pugliese et la Vielle Dame est belle, mais elle est aussi teintée de moments plus douloureux, puisque tout au long de sa carrière chez les Bianconeri, le natif de Lecce donnera tout, parfois trop, jusqu’à mettre son physique et sa carrière en danger.

« Une force de la nature, un joueur ductile et intelligent »

C’est à l’automne 1991 que Conte débarque à la Juventus, et le joueur italien fait alors un saut de géant en passant de Lecce et la Série B jusqu’à la Vielle Dame. Mais fortement désiré par Trapattoni, le milieu va rapidement prendre ses aises sur le pré. « C’était un joueur intelligent et très malléable tactiquement, une véritable force de la nature, aussi bien en défense qu’en attaque ! » aime encore se rappeler le Trap’. Un joueur atypique, qui va défendre avec rage et passion les couleurs bianconere pendant 13 longues saisons. 13 saisons ou Antonio côtoie le hall of fame des entraineurs italiens, avec Trapattoni, Lippi et Ancelotti, ce qui va permettre au guerrier pugliese d’affiner un peu plus son abattage tactique et technique sur le rectangle vert. Au fil des saisons, Conte se mue alors en un milieu de terrain hyper complet, capable d’interpréter à peu près tous les postes au centre du terrain, ce qui lui donnera ensuite logiquement l’opportunité de récupérer le lourd brassard de capitaine de Gianluca Vialli. Entouré et au coeur d’une génération de champions, l’armoire à trophées de l’actuel entraineur de Chelsea se remplira à vitesse folle, avec 5 Scudetti, 1 Champions League, 1 Coppa Italia, 2 Supercoppe, 1 Intertoto et 1 Coppa UEFA et code promotionnel Genybet.

« Senza di te non andremo lontano, Antonio Conte è il nostro capitano » 

Mais Antonio Conte et la Juventus c’est surtout des courses folles, des tacles rageurs, des célébrations complètements dégantées, quelques coups de génies comme ce bijou face à Brescia en 98, et une débauche d’énergie tout simplement hallucinante. Une manière rageuse d’appréhender les matchs, qui jouera malheureusement des mauvais tours à l’Italien. « Ma carrière a été marquée par des blessures importantes qui m’ont beaucoup pénalisé, car je suis toujours le premier à aller au contact » résumait récemment Conte. Des blessures qui vont souvent le priver de plusieurs moments importants avec la Nazionale, même si sa blessure en finale de Champions contre l’Ajax reste une des plus cruelles. Mais c’est peut être avec cet état d’esprit que Conte est devenu une idole chez les supporters, comme en atteste encore ce chant à son effigie : « Sans toi nous n’irons pas loin, Antonio Conte est notre capitaine ! ». Charismatique, doté d’une autorité sans doute naturelle et pour parfaire sa légende du coté de Turin, le rugueux italien reprendra ensuite une Juventus grandement malade en tant qu’entraineur. Pour finalement l’envoyer de nouveaux vers les sommets du football italien. Et pour toutes ces raisons, Antonio Conte est notre 7 ème meilleur joueur de la Juventus depuis 1990.

Palmarès avec la Juventus :

-5 Scudetti

-1 Coppa Italia

-1 Champions League

-1 Coppa UEFA

-1 Supercoupe d’Europe

-1 Intertoto

-1 Coupe Intercontinentale

-419 matchs (44 buts)

Boris Abbate

Rédacteur



Lire aussi