Les meilleurs joueurs de la Juventus : 12ème

Par Boris Abbate publié le 19 Août 2017

Qui l’aurait cru ? Qui aurait imaginé un seul instant que l’héritier du célèbre brassard de Maradona quitte un jour la bouillante citée partenopea pour rallier cette grande rivale nommé Juventus ? Surement peu de personnes. Pourtant, si l’enfant de Naples décide de se séparer de son Napoli bien aimé en compagnie d’un certain Marcello Lippi à l’été 1994, c’est surtout pour aller parfaire sa légende du coté de Turin. Une légende qui avait pris ses sources sous le glorieux maillot bleu ciel napolitain avec la génération dorée du Napoli des années 85, où Ciro Ferrara remporte successivement 2 Scudetti historiques, une Coppa Italia et une Coppa UEFA. Mais, c’est finalement chez la Juventus que le féroce défenseur italien va définitivement côtoyer les sommets.

« Ciro Ferrara, c’é solo un Ciro Ferrara ! » 

« Il n’y a qu’un seul Ciro Ferrara, il n’y a qu’un seul Ciro Ferrara » adoraient chanter les supporters bianconeri. Un signe d’affection et de respect mutuel, fortement influencé par l’image sympathique et accessible que renvoie le joueur italien. Mais au delà de son « paraitre », c’est sur le terrain que Ferrara marque les esprits et confirme qu’il est l’un des nombreux grands défenseurs que l’Italie ait connu. Agressif sur l’homme sans pour autant se montrer violent, excellent dans l’art de l’anticipation, bon de la tête et génial ballon aux pieds, Ferrara va progressivement s’imposer comme l’un des piliers de la Vielle Dame. Dès sa première année il remporte son premier Scudetto et sa première Coppa Italia en Bianconero, et en 1996, il guide magnifiquement la défense turinoise aux cotés de Pietro Vierchowod jusqu’en finale de Champions League, ou il inscrit même l’un des tirs aux but décisifs. Au final, Ciro Ferrara va passer 11 années à défendre avec hargne et passion le maillot de la Juventus, en formant au passage une incroyable charnière centrale avec son pote Paulo Montero durant de longues années et en cotoyant différents entraineurs, de Lippi à Ancelotti jusqu’au grand Trapatonni.

Le plus bianconero des Napolitains

Quand il prend sa retraite un soir de 2005 après plus d’une vingtaine d’années sur les terrains, Ferrara peut donc se targuer de rajouter 6 autres Scudetti à son palmarès, officiellement 5, le dernier ayant été radié suite au scandale du Calciopoli. Mais n’allez surtout pas dire au bon vieux Ciro que ce Scudetto ne compte pas, car le Napolitain se l’est carrément tatoué en gros sur le bras, pour le plus grand bonheur des amoureux de la Vielle Dame. Après voir posé les crampons, Ferrara tentera de poursuivre la belle histoire turinoise en essayant de redorer l’image de la Juventus en tant qu’entraineur en 2009, mais malheureusement pour lui, les belles histoires ne se répètent jamais deux fois. Mais qu’importe, après 10 années au Napoli et 11 passées chez la Juventus, Ciro Ferrara reste une idole des deux cotés des tifoseria, fait rarissime aujourd’hui et qui représente surement l’une des plus belles victoires du célèbre défenseur italien. Et pour toutes ces raisons, Ciro Ferrara est notre 12 ème plus grands joueurs de la Juventus depuis 1990.

Palmarès avec la Juventus

-6 Scudetti

-1 Coppa Italia

-1 Champions League

-4 Supercoppa

-1 Supercoppa UEFA

-1 Coppa Intercontinentale

-1 Coppa Intertoto UEFA

-358 matchs (20 buts)

Boris Abbate

Rédacteur



Lire aussi