Les meilleurs joueurs de la Juventus : 10ème

Par Louis Megel publié le 24 Août 2017

Mauro Camoranesi signe durant l’été 2002 à la Juventus en provenance de Vérone où il évoluait avec l’Hellas quand son talent et ses qualités paraissent trop à l’étroit dans une équipe qui joue le maintien. L’italo-argentin fait d’abord l’objet d’une co-propriété entre son ancien club et la vieille dame qui n’attendra qu’une saison pour le signer de manière permanente.

Fuoriclasse

En effet, lors de sa première saison (2002-2003) en bianconero, Mauro ne connaît pas de round d’observation puisqu’il disputera 45 matchs toutes compétitions confondues, remportera son premier scudetto et effectuera une campagne européenne de haute volée en prenant part à quasiment toute les rencontres jusqu’à la finale perdue face au Milan AC. D’ailleurs durant cette édition il délivrera 4 passes décisives ce qui fera de lui le second meilleur passeur de la compétition. Effectivement, le joueur dispose d’une patte droite tout simplement délicieuse, ses centres sont de pures merveilles et en ajoutant à cela une technique raffinée avec une capacité très au dessus de la moyenne à déborder ses adversaires, il constitue une menace permanente dans son couloir droit. En plus de ses qualités techniques exceptionnelles, sa vivacité, sa vitesse et ses appuis de folies le rendent quasiment insaisissable.

Bandiera

La suite est toute aussi belle pour le numéro 16 bianconero puisque durant les 2 autres saisons il reste l’indéboulonnable patron du couloir droit qu’il anime parfaitement. Dans son CV, cela se traduira par une Coppa et 2 Scudetti qui lui seront retirés puis révoqués. Et oui, Camoranesi fait partie de l’effectif touché par le scandale du « Calciopoli », cette affaire qui provoquera la relégation administrative avec handicap de points de la Juve en Serie B. Du coup, pendant l’été 2006, certains grands noms de l’effectif profitent de la faiblesse du club pour trouver facilement des portes de sortie afin de sauver leur carrière et leur nom. Le tout récent champion du Monde à ce moment avec l’Italie très convoité, à juste titre, choisira de rester fidèle à la vieille dame. Logiquement, lors de cette saison au purgatoire, il assume son rôle de leader et guide la Juve vers un retour dans l’élite. Malheureusement, l’après Serie B est moins glorieux. Au grand dam des tifosi bianconeri, les 3 premières saisons en Serie A ne seront ni des bons souvenirs pour eux ni pour Mauro. Ce dernier connaît des pépins physiques qui vont l’éloigner petit à petit du 11 titulaires et freineront ses chevauchées. C’est donc logiquement qu’il joue moins et son impact sur l’équipe et les résultats en prennent un coup bien qu’il reste performant lorsque l’on fait appel à lui. À l’été 2010 il est vendu par le club à Stuttgart où il ne réussira pas à s’imposer. En quittant la Juve en 2006 Mauro Camoranesi aurait peut-être eu une fin de carrière plus glorieuse sur un plan personnel mais avec ce choix il rentre dans le coeur et dans la légende du club pour son sacrifice au combien important. De par son talent hors norme et sa loyauté il est classé 10ème de notre classement des meilleurs joueurs de la Juventus depuis 1990.

Palmarès et Statistiques

287 matchs joués

32 buts marqués

Scudetti : 1

Champion de Serie B : 1

Supercoppa : 2

Louis Megel



Lire aussi