Matri, pourquoi ça ne va pas ?

Par Jérémie Panizzoli publié le 14 Déc 2016
Crédits

matri-sassuolo

Une idée intéressante

Cet été, Sassuolo a décidé de recruter Alessandro Matri, le vagabond de la Serie A. En effet, l’actuel numéro 10 des Neroverde a déjà connu 7 clubs évoluant au sein de l’élite du football italien. Le but recherché ? Apporter de l’expérience et un savoir faire offensif pour une formation relativement jeune. Sur le papier, associer l’avant-centre à Berardi, Defrel voire Politano, cela pouvait sembler pertinent et prometteur. Cependant, la lourde blessure de Berardi a fortement changé la donne. En effet, privé de son meilleur atout offensif, Sassuolo a perdu ses repères entamant une lente descente aux enfers au classement. Si personne n’arrive pour le moment à endiguer cette spirale négative, Matri ne sort pas du lot. Pire, son bilan statistique est médiocre avec seulement un but en 18 apparitions.

Un profil paradoxal

Dans sa riche carrière, Alessandro Matri n’a jamais fait une saison à plus de 20 buts. Hormis sa période folle de 2011 où il avait cumulé 11 buts en 6 mois à Cagliari puis 9 à son arrivée à la Juventus, le natif de Sant’Angelo Lodigiano n’a jamais été une terreur des surfaces. Si son sens du but est indéniable, sa maladresse l’est tout autant. Du Milan AC en passant par la Fiorentina ou la Lazio, personne ne garde un souvenir impérissable de Matri. Passé du statut de grand espoir à celui d’espoir déchu, l’attaquant peine à retrouver sa meilleure forme. Le tremplin Sassuolo devait l’aider à parvenir mais malheureusement cette expérience ressemble comme deux gouttes d’eau à un terrible flop.

Une saison en forme de chemin de croix

Titularisé la première fois de la saison en Europa League lors du barrage retour face à l’Etoile Rouge de Belgrade aux cotés de Politano et Beradi, le natif de Sant’Angelo Lodigiano participait à l’entrée historique dans le tableau final de Sassuolo au niveau européen. Avec son profil typique d’attaquant de surface, « Matra Matri » a besoin d’avoir du soutien. Cependant, sa condition physique précaire ne l’a pas aidé à se mettre dans les meilleures conditions. Rapidement touché au mollet, il revient néanmoins à la compétition au mois d’octobre. Orphelins de Berardi, Sassuolo bafouille son football et voit tour à tour s’envoler les espoirs de championnat réussi ainsi qu’une qualification pour les seizièmes de finale en Europa League.

Une fin de carrière en vue

Si actuellement, son seul but a permis à sa formation de remporter un point face à Bologne, il est urgent de réagir pour l’ex attaquant du Genoa. Déjà vivement critiqué, il ne serait pas incroyable de le voir plier ses bagages lors du prochain mercato hivernal. Avec encore un an et demi de contrat, il ne sera pas simple pour Sassuolo de le transférer sans perdre d’argent. Pourtant, le manager Di Francesco compte officiellement sur lui pour le reste de la saison. Simple discours pour ne pas perdre définitivement le joueur ou véritable foi en son instinct de buteur ? Rien n’est moins sur. Cependant, à l’heure actuelle, la seule certitude concernant Alessandro Matri est que sa carrière arrive à son crépuscule et que la fameuse saison de trop semble inexorablement se dessiner pour le joueur de bientôt 33 ans…




🔥 Les sujets chauds du jour :

Beppe Bergomi révèle la clé du succès de l’Inter Milan cette saison

« Je suis émotionnellement attaché à la Juventus », Massimiliano Allegri

« Heureux d’avoir aidé l’équipe à gagner », Daniele Rugani

« Nous sommes tous heureux », Daniele De Rossi

Le Milan AC en quête d’un nouveau défenseur

Avatar

Jérémie Panizzoli

Rédacteur référent pôle events & live



Derniers articles