Mario Rui : un nouveau cap dans la capitale

Par Herman Ahouande publié le 15 Juil 2016
Crédits

Mario Rui

Antonio Rüdiger absent jusqu’en novembre 2016, Lucas Digne non racheté, Maicon en fin de contrat… La défense romaine est le secteur à rebâtir. Le nom de Mario Rui a donc émergé parmi les potentiels remplaçants de l’international français. Demandé et obtenu par Luciano Spalletti, le Portugais débarque quelques jours plus tard à Trigoria sous la formule d’un prêt payant. L’Empoli encaisse 3 millions d’euros de cette opération, et pourrait toucher jusqu’à 1,5 autre million en fonction de la prestation du néo-romain et des résultats de son nouveau club. Les giallorossi verseront ensuite 6 millions d’euros pour le rachat obligatoire de Mario Rui qui s’est lié à la Roma pour 4 ans. Salaire ? 1,2 million d’euros annuel.

Formé dans les viviers du Sporting Portugal, de Valence CF et du Benfica Lisbonne (entre autres), Mario Rui s’apprête à entamer sa sixième saison en Italie. Après deux prêts à l’AS Gubbio puis au Spezia Calcio, le natif de Sines quitte Parma pour l’Empoli avec qui il a disputé en trois ans 101 rencontres, dont 70 en Serie A. Finaliste du Mondial des moins de 20 ans avec le Portugal en 2011, Mario n’a pas encore goûté aux joies de la sélection en équipe première.

Rome pour poursuivre sa progression

Auteur d’une bonne saison avec les biancazzurri, Mario Rui s’est retrouvé sous le viseur des radars romains, en particulier celui de Spalletti qui l’a tout de suite voulu. Ses qualités footballistiques et surtout sa bonne connaissance du championnat italien ont sans doute été à l’origine de l’intérêt de la Louve. Mais le Portugais sait qu’il devra aussi remplir sa part du contrat en réitérant les prestations qui l’ont mis en lumière en Toscane. Sa principale mission est de faire oublier Lucas Digne qui a réussi son passage à Rome. Une mission que le nouveau n° 22 de la Roma doit accomplir sans perdre de temps, au risque de se retrouver dans une posture inconfortable avec notamment le renouvellement du prêt d’Emerson Palmieri. À 25 ans, c’est une nouvelle page qui s’ouvre dans la carrière du jeune portugais qui retrouvera son ancien coéquipier Paredes à Rome. Ce sera surtout l’occasion pour lui de découvrir les joutes européennes et la Champions League. À lui de saisir cette belle opportunité qui s’offre à lui.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Ibrahimovic a déjà choisi le remplaçant de Pioli

La Juventus lorgne Raspadori

Bonne nouvelle pour la Juventus avant le match contre Naples

Pioli s’explique sur le tournant du match entre la Lazio et le Milan

« La Juventus ne devrait pas participer à la Coupe du Monde des Clubs », Aurelio De Laurentiis

Avatar

Herman Ahouande

Rédacteur



Derniers articles