Mandzukic, le Super Mario de Turin

Par Paul Vinay publié le 14 Jan 2020

Quatre ans et demi après son arrivée, Mario Mandzukic a quitté la Juventus pour Al Duhail. Le Croate a laissé à Turin l’image d’un guerrier toujours prêt à se sacrifier pour l’équipe, mais aussi celle d’un buteur porte bonheur.

Il y a des départs qui touchent davantage le cœur des supporters d’un club. Il ne fait aucun doute que celui de Mario Mandzukic entre dans cette case. Arrivé en juin 2015 en provenance de l’Atletico Madrid, l’attaquant va vite se faire connaître des défenseurs adverses en Italie. Dès son premier match avec la Juventus le Croate va faire trembler les filets, face à la Lazio, lors de la Supercoppa. Un premier match satisfaisant pour cette recrue d’Allegri qui en appellera 35 autres pour sa première saison avec les Bianconeri. Aligné à la pointe de l’attaque avec Alvaro Morata lors de sa saison de découverte de la Serie A, l’ancien munichois va découvrir un nouveau poste lors de la saison 2016/2017. Paul Pogba, Alvaro Morata et Roberto Pereyra sont vendus, Gonzalo Higuain et Miralem Pjanic arrivent et le Mister Allegri va mettre en place un nouveau système tactique, décalant le Croate sur l’aile gauche afin de laisser le champ libre à « Pipita » Higuain en pointe.

Si sur le papier le fait de décaler le joueur d’1m90 semble étrange de par son profil, ce dernier va montrer à tout le monde que son physique imposant importe peu. Le buteur laisse place au guerrier croate qui va impressionner de par sa capacité à enchaîner les courses défensives sur son aile gauche, et surtout réussir à combiner ce côté guerrier au côté buteur. Artisan de la qualification de la Juventus en finale de la Champions League 2017, l’attaquant va inscrire un des plus beaux buts de l’histoire des finales de C1 en égalisant face au Real Madrid. Un abattage physique, un sens du sacrifice sur le terrain qui a évidemment touché les tifosi turinois, qui n’ont pas hésité à rendre hommage à leur super héros croate lors du match de Champions League face à Barcelone en novembre 2017 avec un tifo en l’honneur du numéro 17.

Le tifo des supporters de la Juventus pour Mario Mandzukic, lors du match de C1 entre la Juventus et Barcelone

Porte bonheur en championnat

Une importance dans l’équipe de la Vieille Dame qui va monter d’un cran lors de sa dernière saison au club. Avec l’arrivée de Cristiano Ronaldo, le Croate va se transformer en « Karim Benzema » de la Juventus. Aligné en pointe par Allegri il va se mettre au service du Portugais, un rôle qui lui va à merveille. Car en plus de jouer pour son partenaire, Mandzukic va être l’arme numéro 1 dans les grands matchs de Serie A. Buteur face à la Lazio, au Napoli, au Milan AC, à l’Inter, à l’AS Roma ou encore face à l’Atalanta, le Croate n’aura laissé aucune équipe tranquille lors des chocs, et devient même un « porte bonheur » à la Juventus.

Lors de ses quatre saisons au club la Juventus n’a jamais connu la défaite en championnat lorsque son attaquant a marqué. Le club s’est imposé lors de 28 matchs, et a été accroché une seule fois, face à l’Atalanta lors de l’ultime match de Mario Mandzukic avec les Bianconeri. Si cette statistique est poussée sur toutes les compétitions le bilan est également incroyable avec 39 victoires, un match nul et une défaite lorsque l’attaquant a trouvé le chemin des filets. Une défaite évidemment marquante, face au Real Madrid, en finale de Champions League. Malheureusement la fin de l’aventure du guerrier avec le champion d’Italie est le gros couac de son passage en Italie. Mis de coté lors de l’arrivée de Maurizio Sarri, le Croate a été laissé au placard ces six derniers mois, et n’aura pas connu un dernier hommage du Juventus Stadium, hommage qui aurait été ô combien mérité pour un joueur qui a toujours tout donné pour son club.

Le club turinois a rendu hommage à son ancien joueur en publiant une vidéo lors de son départ pour Al Duhail

 

Paul Vinay

Rédacteur



Lire aussi