Mandragora, le coup dur

Par Gilbert Simonutti publié le 02 Juil 2020

Sévèrement blessé au genou lors du match contre le Torino de la semaine dernière, Rolando Mandragora sera absent 6 mois. Un coup dur pour l’Udinese dans sa course au maintien et un pas dans l’inconnu pour le milieu italien qui devait être au centre du prochain mercato.

Rupture des ligaments croisés du genou droit. Le verdict a été sans appel pour le jeune milieu de l’Udinese Rolando Mandragora. Opéré dans la foulée par le professeur Mariani à Rome, son absence est estimée à 6 mois ce qui le rend indisponible pour la fin de saison délicate que devra vivre son club et le retire de toute opération de mercato alors que la Juventus semblait intentionnée de reprendre ses droits sur le contrat du joueur. Pour l’Udinese tout d’abord, cette blessure est un vrai coup dur. Même s’il n’était pas particulièrement présent niveau stats, Mandragora avait réussi à prendre en main l’entrejeu des Bianconeri. Après des débuts difficiles avec Igor Tudor, la promotion de Luca Gotti au poste d’entraîneur a été une véritable bénédiction pour le milieu de terrain napolitain. Replacé dans l’axe entre Fofana et De Paul dans un  352 homogène, Mandragora s’était calé en toute discrétion dans un rôle qui lui convenait et qui le voyait monter en puissance avant le confinement. Son remplacement est maintenant le principal casse-tète pour le coach frioulan qui n’a pas un autre joueur de ce registre dans son effectif. Contre l’Atalanta, c’est Mato Jajalo qui s’y est collé avec un résultat mitigé. Plus rugueux mais également plus lent et moins technique, le Bosnien reste la meilleure solution mais ne convainc pas pleinement. L’autre option dont dispose Luca Gotti est celle du brésilien Wallace qui a lui remplacé De Paul suspendu contre les Bergamasques. Un profil légèrement plus dynamique qui pourrait mieux convenir contre des adversaires directs.

Que va faire la Juve ?

Dans tous les cas, l’absence de Mandragora se fera sentir et l’Udinese peut clairement avoir peur en cette fin de championnat si particulière. Les plans des Zebrette devront donc changer en cours de route tout comme ceux du joueur et indirectement de la Juve. Les Champions d’Italie avaient en effet décidé de lever l’option (la fameuse « recumpra« ) les autorisant à récupérer l’ancien de Crotone. Non pas que Paratici souhaitait l’inclure dans l’effectif de Maurizio Sarri mais Mandragora était un appétissant billet d’échange dans une transaction future. Les rumeurs l’envoyant à l’AS Roma en échange de Cristante étaient de plus en plus intenses ces dernières semaines. Le genou droit du numéro 35 de l’Udinese en a décidé autrement et il est maintenant peu certain que la Juve lève tout de même l’option de rachat pour le joueur. Les deux clubs devront en discuter prochainement et la solution la plus logique serait que Mandragora reste à Udine une saison de plus afin de récupérer pleinement de sa blessure et de se remettre sur pied pour un retour au plus haut niveau en 2021. Dans tous les cas, la chose la plus importante pour l’ancien international U21 est de soigner cette blessure. A 23 ans, malgré ce coup dur, il peut encore voir l’avenir en rose.

Gilbert Simonutti

Rédacteur



Lire aussi