Mais où en est Federico Macheda ?

Par Paul Vinay publié le 31 Jan 2019

C’est l’histoire d’un joueur qui a crevé l’écran un jour d’avril 2009 dans l’un des stades où le football se respire le mieux. Federico Macheda a fait une entrée tonitruante sur le devant de la scène, une entrée l’envoyant déjà dans les grandes promesses des années à venir. Mais au final l’Italien n’a jamais suivi cette voie et a enchaîné les échecs, jusqu’à se retrouver aujourd’hui en première divisions grecque. Retour sur la carrière de « Kiko », de héros à zéro.

Ce 5 avril 2009 Manchester United reçoit Aston Villa pour le compte de la 31ème journée et se dirige tout droit vers un partage des points. Entré à la 61ème minute de jeu le jeune Federico Macheda va devenir le héros de tout un peuple lorsqu’à la 93ème il efface Luke Young d’un dribble derrière la jambe et trompe Brad Friedel. Âgé de 17 ans l’Italien formé à la Lazio devient la nouvelle coqueluche des Mancuniens et va entretenir sa « légende » dès la journée suivante en inscrivant le but de la victoire face à Sunderland, seulement 1 minute après son entrée sur la pelouse. Manchester United remporte le championnat, et pour beaucoup les deux buts décisifs de l’adolescent n’est pas étranger à ce titre. Quelques semaines plus tard le club anglais prolonge son jeune buteur jusqu’en juin 2014 et Sir Alex Ferguson se montre élogieux envers lui. « Nous sommes satisfaits de ce nouveau contrat. Nous reconnaissons tous un grand talent et espérons que dans les années à venir, il poursuivra sa progression afin de devenir un grand joueur ».

Il enchaîne les prêts ratés

Presque 10 ans plus tard le constat est accablant. La doublure de Berbatov, Tevez ou encore Rooney n’est jamais parvenu à confirmer les belles promesses du printemps 2009. Après ses débuts victorieux le natif de Rome va être très peu utilisé par le coach légendaire du club, puis va être prêté à la Sampdoria lors du mercato hivernal 2010. Pour ses premiers pas en Serie A l’Italien va affronter les deux clubs de sa ville natale, l’AS Roma puis la Lazio avant de faire ses grands débuts en tant que titulaire face à la Juventus, un sacré baptême pour l’international U21. Au final ce prêt sera un échec pour Macheda avec 16 matchs disputés et un seul but, en Coppa face à l’Udinese. De retour à Manchester il ne parvient toujours pas à se faire une place dans le riche effectif du club anglais et est donc à nouveau envoyer dans un club afin de progresser au haut niveau. Malheureusement ses autres prêts seront également des échecs que ce soit en Bundesliga à Stuttgart, ou en Championship à Duncaster, et c’est assez logiquement qu’il quitte Manchester United au terme de son contrat. Il ne mettra cependant pas beaucoup de temps pour rebondir en Championship du côté de Cardiff, avec un entraîneur qu’il connaît bien. En effet l’entraîneur n’est autre que Ole Gunnar Solskjaer, son ancien entraîneur chez les jeunes de Manchester ! Pourtant en confiance il réalise une saison décevante avec 6 buts inscrits …

Serie B et départ gagnant en Grèce

De nouveau libre à l’été 2016 Federico Macheda va se retrouver seul pendant une longue période, aucun club ne voulant miser sur la révélation de la fin de saison 2009. Le 14 décembre 2016 un club va tout de même tenter de relancer le joueur de 25 ans, Novara, pensionnaire de Serie B ! Après des débuts compliqués, sans doute du au manque de rythme, l’attaquant va retrouver le chemin des filets et termine sa première saison au club avec 7 buts inscrits. Une demie-saison qui va plaire aux dirigeants qui vont prolonger le joueur pour une saison qui s’avérer être décevante … seulement 3 buts en 28 matchs de Serie B. De nouveau libre sur le marché il signe en septembre dernier un contrat de trois ans avec le club grec du Panathinaikos, un choix payant ! L’ancien mancunien semble avoir retrouvé ses sensations en Grèce et se montre à nouveau décisif devant le but adverse. Actuellement 5ème de la Super League le « Pana » peut compter sur l’Italien. Ce dernier est actuellement le meilleur buteur avec 6 buts inscrits en 14 matchs, et semble retrouver ses « jambes de 17 ans » loin de la pression qu’il a connu tout au long de sa carrière.

Paul Vinay

Rédacteur



Lire aussi