Luigi Delneri pour relancer le Hellas

Par Guedid Mohamed publié le 06 Déc 2015
Crédits

hellas

Alors que le président Setti essayait tant bien que mal de rallonger le séjour d’Andrea Mandorlini sur le banc de son équipe, cette défaite sur le terrain de Frosinone est apparue comme la goutte d’eau de trop. Une défaite d’autant plus rageante que le sursaut d’orgueil des Véronais aura été vain. Quoi que pas totalement puisqu’il aura au moins eu le mérite de prouver tout l’attachement et le soutien du vestiaire pour cet entraîneur atypique constamment accroupi au bord du terrain. Et pour cause, il était aimé et respecté au Hellas, un club qu’il avait repris en 2010 à la dernière place de Serie C1 et qu’il a mené en Serie A en 3 ans. Après avoir passé 5 ans sur le banc gialloblu, il détenait tout simplement le record d’ancienneté pour un entraîneur de l’actuelle Serie A. Cette fois encore il aura fait avec les moyens mis à sa disposition, du 4-3-3 offensif à la défense à 3 en passant par un 4-4-2 pour bétonner contre les grandes équipes, il aura à peu près tout essayé, mais la longue indisponibilité de son atout Toni l’aura pénalisé tout du long. Il termine son aventure sur cette mauvaise note de 0 victoire en 14 matchs. Malheureusement, il était temps de changer quelque chose.

Et pour le remplacer, la direction gialloblu a choisi l’expérimenté Gigi Delneri. Un dinosaure qui a sillonné la Serie A et qui a notamment entraîné le Chievo des miracles au début du siècle. Passé également par l’Atalanta, la Sampdoria et la Juventus, il était sans club depuis 2013 et sa courte aventure au Genoa. Il débarque au stade Bentegodi avec toute sa science pour sauver un club complètement à la dérive et qui pointe à la dernière place du classement avec seulement 6 points, à 8 points du premier non relégable. Mission difficile mais pas impossible. D’ailleurs ça a bien commencé avec cette qualification en huitièmes de finale de Coupe d’Italie obtenue face à Pavia, club de Lega Pro. Voilà de quoi rebooster légèrement le capital confiance des scaligeri avant la réception ce soir de l’Empoli pour le compte de la 15ème journée de Serie A. Sous l’impulsion de leur nouveau coach, les Vénitiens vont à priori jouer en 4-4-2 avec pour l’instant Toni et Siligardi aux avant-postes. De l’intensité et de la vitesse dans le jeu, voilà ce qui a manqué à l’équipe selon Delneri, ce dernier va donc essayer d’y remédier. Le rendez-vous est pris.




🔥 Les sujets chauds du jour :

L’Inter Miami fait une offre à la Juventus pour Weston McKennie

Le Milan AC pousse pour Strahinja Pavlovic

Nuno Tavares vers la Lazio ?

Leicester fait une offre alléchante à la Juventus pour Matias Soulé

Le Milan AC cible Strahinja Pavlovic

Avatar

Guedid Mohamed

Rédacteur Milan



Derniers articles