L’Udinese et l’abondance en attaque

Par Gilbert Simonutti publié le 25 Oct 2020

Les dernières heures du mercato ont offert à Luca Gotti, Deulofeu et Pussetto ce qui rend l’attaque de l’Udinese particulièrement dense. Un problème de riche que les Frioulans n’ont pas connu depuis bien longtemps.

Dimanche dernier, après trois défaites sans inscrire le moindre but, l’Udinese s’impose sur le fil (3-2) contre Parma grâce à un but d’Ignacio Pussetto rentré un peu plus tôt à la place de Kevin Lasagna. Un coaching gagnant de la part de Luca Gotti qui devra dorénavant faire face à des choix cornéliens en attaque avant chaque rencontre. En effet, les difficultés rencontrées lors des premières rencontres ont fait tirer la sonnette d’alarme aux dirigeants bianconeri qui ont rapatrié illico de Watford, dans les dernières heures du mercato, Ignacio Pussetto et Gerard Delofeu. L’Argentin et l’Espagnol s’ajoutent donc au trio Lasagna, Okaka, Nestorovski qui avait tenu la baraque tant bien que mal la saison passée. Avec 5 attaquants de ce niveau, l’Udinese se retrouve, offensivement parlant, avec un effectif nettement au-dessus des autres équipes destinées à lutter pour le maintien. Devant autant d’abondance et de possibilité Luca Gotti devra trouver la juste alchimie dans son 3-5-2 pour satisfaire tout le monde ou peut-être changer de système de jeu à moyen terme.

Deulofeu doit se remettre de sa grave blessure au genou

En fin de saison dernière, les Bianconeri avaient trouvé leur équilibre offensif avec le duo Okaka-Lasagna. L’ancien romanista dans un rôle de bulldozer pour ouvrir les espaces à l’ancien de Carpi. C’est d’ailleurs ce duo qui est reconduit régulièrement en ce début de championnat avec des résultats peu éclatant dans la finalisation. Beaucoup de travail fourni, d’occasions, mais aucun but pour les deux attaquants italiens. A leurs cotés désormais donc les deux transfuges de Watford qui auront pour objectif d’apporter un brin de folie à une équipe quelque peu stéréotypée dans son jeu et d’offrir d’autres solutions tactiques, surtout en cours de rencontre, à Luca Gotti.

Pour Pussetto, c’est un retour fortement souhaité par l’italo-argentin qui se trouve plus à son aise dans le Calcio qu’en Premier League où il ne s’est pas imposé. Au-delà de la possibilité de jouer au coté d’Okaka par exemple, il peut également évoluer plus bas sur les cotés ou faire sauter la banque en fin de rencontre comme cela a été le cas contre Parma. Quant à Gerard Delofeu, il doit apporter ce supplément de talent qui fait défaut depuis la période des Alexis Sanchez et Toto Di Natale. L’ancien crack de la Cantera du Barça sera un vrai plus pour une équipe comme l’Udinese mais il doit avant tout se remettre pleinement de sa grave blessure au genou subie en février dernier. Udine est l’endroit idéal pour se relancer dans le calme et Delofeu a saisi au vol cette opportunité. Dernier de la liste des attaquants à la disposition de Mister Gotti, Ilija Nestorovski part de très loin pour espérer conquérir une place de titulaire. Depuis son arrivé dans le Nordest de l’Italie, l’ancien avant-centre de Palermo peine à s’imposer et traine son spleen sur le banc bianconero en attendant des jours meilleurs.

Gilbert Simonutti

Rédacteur



Lire aussi