L’Udinese en route pour la Serie B ?

Par Gilbert Simonutti publié le 17 Fév 2019

Encore battue dimanche sur le terrain du Torino (1-0), l’Udinese ne compte plus qu’un point d’avance sur le premier relégable. Néanmoins, vous pouvez toujours utiliser pmu en direct pour parier sur votre equipe favorite. Après 24 ans de permanence ininterrompue dans l’élite, les Bianconeri n’ont jamais été aussi prés de retrouver le Serie B.

Silencieux durant tout le match comme le weekend précédent à domicile contre la Fiorentina (1-1), la centaine de tifosi ayant fait le déplacement à Turin a juste accroché une banderole demandant du respect (« Meritiamo rispetto ») à la direction du club. La fracture entre les supporters et les dirigeants est nette et ne tend pas à se recomposer comme cela est souvent le cas lorsque le club va mal. Pas d’union sacrée dans le Frioul et une équipe qui devra très certainement jouer les deux matchs les plus importants de son histoire récente contre le Chievo et Bologna (à domicile) dans les prochaines semaines dans un climat tendu et sans le soutien de la base. Une contrainte supplémentaire pour un groupe déjà pauvre en caractère. Si la famille Pozzo ne comprend pas le ras le bol des tifosi et critique ouvertement dans la presse ceux qui critiquent l’équipe (le maire d’Udine compris), rien ou presque n’est fait pour améliorer une situation sportive qui se dégrade lentement mais surement depuis plusieurs années.

Recherche buteur désespérément

Cette saison est au final assez semblable aux précédentes à la différence que les adversaires dans la lutte pour le maintien sont plus coriaces et qu’on ne voit pas de signe de rébellion chez les joueurs, l’entraineur ou les dirigeants. Le bateau coule et personne ne semble prendre conscience de la réalité de la situation. En arrivant à Udine, Davide Nicola a choisi de tout miser sur la défense avec une équipe qui renonce à faire le jeu (mais en est-elle capable ?) en espérant que Pussetto, De Paul voir Lasagna, quand il rentre, puissent inventer quelque chose. Cela a fonctionné contre l’AS Roma mais n’est pas la solution à long terme. De plus, il faudrait encore que la phase défensive soit impeccable ce qui est loin d’être le cas. Face au Torino, le marquage a laissé à désirer sur l’action du but victorieux de Ola Aina. Si à cela on ajoute la stérilité offensive de l’équipe (seulement 18 buts inscrits), la méforme de certains cadres supposés et la baisse de régime de Rodrigo De Paul, les portes de la Serie B s’ouvrent toutes seules devant des Zebrette démunies.

Un derby contre Pordenone la saison prochaine ?

Cependant, il reste encore 15 matchs pour renverser la tendance et même si l’Udinese ne deviendra pas Manchester City en un coup de baguette magique, un maintien est encore à la portée d’une équipe qui a su, par le passé, se bouger lorsque la situation devenait intenable. A Nicola (ou son remplaçant) de trouver une solution comme il l’avait si bien fait à Crotone dans une situation encore plus délicate. Toutefois, certains commencent à penser qu’une descente au deuxième niveau permettrait de repartir à zéro et de recommencer un cercle vertueux. L’idée d’un derby contre Pordenone ou la Triestina (les deux clubs luttent pour monter en B) redonnerait une saveur d’antan alors que la perspective de repartir avec un groupe jeune et plus italien pourrait faire son chemin. N’empêche, que, par tradition et vu ce qui a été fait pendant plus de 20 ans, la place de l’Udinese est en Serie A. Il faudra toutefois se battre pour la garder et ça, ça ne sera pas une mince affaire.

Gilbert Simonutti

Rédacteur



Lire aussi