Lucas Leiva, le nouveau meneur de la Lazio

Par Gilbert Simonutti publié le 21 Juil 2017

Un Lucas s’en va, un autre arrive. Le jeu de mot sur le prénom de l’ancien et du nouveau meneur de l’entrejeu biancoceleste est facile mais la ressemblance, sur le terrain, entre les deux s’arrête là. D’un coté, l’Argentin, meneur technique au pied droit velouté, de l’autre le Brésilien, combattant charismatique du milieu de terrain. Souvent sur les short-list des clubs italiens depuis plusieurs mercati (il fut proche du Napoli et de l’Inter), Lucas Leiva Pezzini, 30 ans, découvrira finalement le pays de ses aïeux maternels à la Lazio. Une fois Lucas Biglia parti rejoindre la nouvelle armada milanaise, Claudio Lotito s’est empressé de conclure le transfert de l’international brésilien (dernière sélection en 2013) avec Liverpool. Le montant de l’opération est un peu inferieur à 6M€ et le nouveau milieu de terrain Laziale percevra 2.8M€ jusqu’en juin 2020. Des sommes plutôt raisonnables pour un élément d’expérience, habitué aux joutes européennes et aux grands rendez-vous de la Premier League.

Un registre diffèrent de celui de Biglia

Avec ses 247 matchs de Premier League, Lucas Leiva a de l’expérience à revendre et bien qu’il soit brésilien, il préfère la quantité à la qualité. Milieu défensif classique, il a toujours été associé à un joueur plus technique lorsqu’il évoluait dans l’entrejeu des Reds. Polyvalent (Jurgen Klopp l’a même fait jouer en défense centrale), il apportera des qualités de combat et une intelligence tactique au-dessus de la moyenne. Un domaine où la Lazio pêchait un peu la saison dernière vu le coté très joueur de son milieu de terrain. En contrepartie, Leiva, qui n’a inscrit qu’un but en Premier League, n’aura pas les lignes de stats de son prédécesseur. Lucas Biglia tirait les coups francs, les penaltys et assurait soit la dernière soit l’avant dernière passe, des choses que le Brésilien n’a pas dans son bagage. Le 352 de Simone Inzaghi méritera donc une revisite pour insérer un élément diffèrent du chef d’orchestre argentin. Difficile de dire si la Lazio y perdra à long terme mais ce qui est sur, c’est que le coach biancoceleste devra très vite trouver la bonne formule pour que Lucas Leiva prenne en main l’équipe et que le milieu de terrain continue de tourner dans un registre diffèrent que celui que les tifosi étaient habitués de voir avec Biglia à la baguette. Ce n’est donc pas simplement le remplacement d’un joueur poste pour poste dont il s’agit mais d’une modification profonde de l’organisation de jeu de l’équipe. Un beau défi pour Lucas Leiva et Simone Inzaghi.

 

Gilbert Simonutti

Rédacteur



Lire aussi