Locatelli, tout sauf une surprise

Par Boris Abbate publié le 07 Sep 2020
locatelli-nazionale

Convoqué pour la toute première fois avec la Nazionale de Mancini et sur les tablettes de la Juventus pour ce mercato, Manuel Locatelli vit en ce moment même un petit rêve éveillé. Un rêve qui n’a toutefois rien à voir avec la chance ou le hasard, car l’ancien gamin du Milan AC vient de réaliser la saison la plus aboutie de sa carrière avec Sassuolo. Et il se place automatiquement comme l’un des meilleurs jeunes milieux de terrain italiens à suivre.

Le patron du milieu de Sassuolo

La révélation Locatelli a pourtant tardé à se mettre en place. Pire encore, le jeune italien a bien failli passer à la trappe dès ses débuts avec les grands. Propulsé d’entrée dans le grand bain de la Serie A aux cotés d’un Milan AC en perdition à l’automne 2016, Locatelli avait néanmoins réussi à se mettre tout San Siro dans la poche avec des prestations de hautes volées. Mais le costume de nouvel idole était peut être trop difficile à endosser pour un garçon de 18 ans à l’époque, et quelques rencontres beaucoup plus ternes auront suffi pour l’écarter des terrains. En difficulté à Milan, la porte de Sassuolo s’était alors entrouverte en 2018. Et c’est bien du coté de l’Emilie-Romagne que le garçon a repris en main sa carrière.

Posé depuis maintenant deux saisons aux cotés de Berardi ou Caputo à Sassuolo, Locatelli s’est en effet tout doucement retapé une santé. Mieux, il a cette saison définitivement explosé et s’est rapidement mué en un joueur ultra important pour les Neroverdi. C’est simple, il est même la plaque tournante de l’équipe, et tous les ballons ou presque passent par ses pieds. Aux cotés de De Zerbi, l’ancien milanais a aussi étoffé son jeu et peut désormais entreprendre tous les postes au milieu du terrain. Et les statistiques ne vont pas dans le sens inverse, car cette saison Locatelli a joué pratiquement toutes les rencontres (35 matchs). Il affiche même une moyenne impressionnante de 88% de passes réussies, se faufile en deuxième meilleur dribbleur de l’équipe (derrière Boga), en premier pour les tacles réussis et dans le top 4 dans le domaine des interceptions défensives. Le petit Locatelli tout timide des débuts au Milan AC a donc bel et bien disparu, et c’est un joueur plus complet que jamais qui a fait son apparition.

Un dernier palier à franchir

Mais tout cela sera-t-il suffisant pour réussir à se faire une place parmi les sélectionnés de la Nazionale ? La question mérite en tout cas d’être posée. Car s’il y a une chose de bien certaine, c’est que le bonhomme devra tôt ou tard franchir un palier supplémentaire pour espérer jouer prochainement les grands rôles avec les Azzurri, en saluant Sassuolo et en s’imposant enfin dans un club beaucoup plus important. La concurrence est en plus extrêmement rude en Nazionale, et les milieux de terrains pullulent à foison dans l’entre-jeu de Mancini. Sans oublier que des Jorginho, Verratti, Barella, Sensi, Pellegrini ou encore Zaniolo jouent eux tous dans de grandes écuries.

Heureusement pour le garçon, l’appel du pied de la Juventus semble arriver à point nommé. Et nul doute qu’une arrivée très prochaine chez la Vielle Dame ferait office de vrai tremplin dans le parcours du joueur. Quoiqu’il en soit, alors que son destin s’écrit à l’heure actuelle toujours du coté de Sassuolo, Locatelli pourrait bien faire ses grands débuts avec la Squadra Azzurra ce soir face aux Pays-bas, selon les dernières projections des médias italiens. Signe que Locatelli est déjà important aux yeux de Mancini et qu’il a déjà effectué une première partie du travail. A lui de s’affirmer encore plus dans les semaines à venir.

Boris Abbate

Rédacteur



Lire aussi