Locatelli, sa saison est (enfin) lancée

Par Tristan Pubert publié le 01 Mar 2019

Le 13 août dernier, Manuel Locatelli et son club formateur le Milan AC se séparaient. Le jeune milieu alors âgé de 20 ans rejoint Sassuolo pour un prêt avec une option d’achat fixée à 13 millions d’euros. Une option d’achat que vont très rapidement lever les dirigeants neroverdi. Ce divorce avec le Milan, Locatelli et son entourage le voulaient. Le joueur jouait peu comme en témoignent les 33 matchs disputés toutes compétitions confondues avec le Milan lors de la saison 2017-2018.

Avec Sassuolo, le mariage parfait

Si le mariage entre Sassuolo et Locatelli est une réussite, il est du fait d’un homme : Roberto De Zerbi. Le tacticien italien arrivé lui aussi cet été a su perfectionner son joyau. Locatelli en quelques mois a tout simplement passé un cap notamment sur le plan technique, le milieu italien est beaucoup plus propre dans son jeu. En effet, s’il a toujours eu cet esprit combatif, le natif de Lecco manquait souvent de lucidité balle au pied. Très rapidement, Locatelli est devenu un élément presque indispensable dans cet entre jeu Neroverdi. Il en est même devenu le moteur, son match face à la Juventus (0-3) en est l’exemple parfait, une rencontre où Locatelli était réellement le chef d’orchestre de son équipe. Puis sur les phases défensives, sa combativité lui a aussi permis de récupérer de nombreux ballons. Une solide prestation de l’ancien milanais, certainement la plus aboutie de sa part depuis son arrivée au Mapei Stadium.

Son acclimatation réussie à Sassuolo n’est finalement pas une grande surprise, Locatelli manquait juste de confiance au Milan, une confiance qu’il a désormais à Sassuolo. Cela s’est très rapidement ressenti puisque le milieu de 20 ans a franchi un cap et dégage une vraie sérénité matchs après matchs. De plus, Sassuolo n’est pas vraiment attaché à un système tactique, Roberto De Zerbi innove souvent, passant du 4-3-3 au 4-1-4-1 sans réels problèmes. Si Locatelli paraît tout de même plus à l’aise dans un milieu à trois aux cotés de Sensi et de Bourabia, le natif de Lecco s’adapte sans difficultés aux demandes de son tacticien.

Actuellement 11ème avec deux longueurs d’avances sur le premier relégable Bologna, Sassuolo vit une saison sans urgence permettant à ses jeunes joueurs comme le démontre le cas Locatelli, de s’épanouir pleinement. Néanmoins, Sassuolo reste une équipe du ventre mou de cette Serie A : les hommes de De Zerbi sont à huit longueurs de la première place européenne détenue par la Lazio. Un manque d’ambitions qui a aussi des inconvénients car les joueurs n’ont pas d’objectifs concrets à atteindre.
Mais pour Locatelli, qui ne va certainement pas rester en Emilie-Romagne éternellement, cette saison est pour le moment celle de la révélation et de l’épanouissement.

La Nazionale en ligne de mire?

Forcément, avec cette belle saison que réalise Locatelli, la Nazionale est toujours dans un coin de la tête. Certes cela ne doit pas être une obsession pour celui qui n’a encore jamais connu la sélection, mais doit tout de même rester un objectif. Et on connaît Mancini, le sélectionneur italien fait beaucoup de tests même si son onze de départ commence à se dessiner et que les éliminatoires de l’Euro approchent. Au milieu de terrain, si Jorginho-Verratti-Barella s’imposent petit à petit comme les titulaires en puissance de cette Squadra Azzurra, les remplaçants n’ont jamais totalement convaincu, que ce soit Benassi, Gagliardini. Son partenaire en club Sensi a lui montré de belles choses lors de sa dernière convocation en novembre dernier. Mais la marche est loin d’être trop haute pour Locatelli. Il doit continuer sur sa lancée, être régulier comme il le fait si bien depuis plusieurs mois. Le prochain rassemblement de la Nazionale a lieu dans moins d’un mois, tout peut se jouer maintenant.

Tristan Pubert

Rédacteur



Lire aussi