L’incroyable parcours de Manuel Lazzari, de la Serie D à la Nazionale !

Par Boris Abbate publié le 04 Sep 2018

Convoqué pour la toute première fois pour rejoindre la Nazionale, Manuel Lazzari vit un rêve éveillé depuis samedi et l’annonce des 31 joueurs de Mancini qui iront défier la Pologne et le Portugal. Pas forcément une surprise pour les suiveurs les plus aguerris de notre championnat, c’est vrai, mais une bien belle récompense pour un garçon qui aura pratiquement tout connu (ou presque), depuis ses débuts en professionnel. Car des piteux terrains amateurs du Montecchio Maggiore, jusqu’à la Serie D, la Lega Pro et les folles remontées successives avec la SPAL, le petit latéral de poche italien en aura vu de toutes les couleurs, et son parcours reflète tout simplement un modèle de labeur et de persévérance.

Recalé à Vicenza

Tout commence en Vénétie, dans l’élégante città del Palladio, quand Manuel Lazzari fait ses débuts avec le glorieux et historique maillot biancorosso de Vicenza. Le jeune latéral doit alors faire ses marques avec l’une des équipes les plus influentes de la région, mais rien ne va se passer comme prévu. Contre toute attente, le natif de Valdagno ne sera pas retenu, et il sera même prié d’aller voir ailleurs. Tout s’effondre alors pour le jeune italien, qui voit son rêve de gosse partir en fumée, et qui décide carrément d’abandonner le football. Pourtant, la famille et l’entourage de Lazzari vont tout de même pousser le bonhomme à continuer, et Manuel rebondira sur les terrains amateurs du Montecchio Maggiore. Pas la plus bandante des destinations pour un gamin rêvant de Serie A, mais c’est bien ici que se forgera le futur joueur de la Nazionale.

Lazzari y dispute un bon championnat, il reprend confiance, et, surtout, il se sert de sa frustration accumulée pour alimenter son style de jeu. Infatigable, rapide et omniprésent, il se transforme en un joueur tout terrain qui attire l’attention d’une autre équipe de la région, le Delta Porto Tolle. La bas, le latéral y poursuit son ascension, il dispute pratiquement tous les matchs de la saison, et il finit enfin par taper dans l’oeil d’un cador de Serie D, et le destin va enfin se mettre de son coté. Puisque ce club de Serie D n’est d’autre que la Giacomense, club qui sera voué à fusionner avec… la future SPAL. Et aux cotés de la famille Colombarini, propriétaire du club, Lazzari ne va plus lâcher l’équipe, et écrire l’une des plus belles pages du football italien.

De la Serie D… à la Nazionale !

Avec la SPAL, Lazzari prendra part à la formidable épopée qui verra le club d’Emilie-Romagne gravir un à un les échelons du Calcio, jusqu’à la promotion en Serie A. Les entraineurs défileront, les joueurs passeront, mais l’ancien du Delta Porto restera un taulier de l’équipe. « Lazzari est le symbole de notre ascension, il est présent depuis le début, à la Giacomense. C’est un des meilleurs latéraux du championnat, et c’est un privilège de l’avoir avec nous » déclarait récemment Simone Colombarini. Car aujourd’hui, Lazzari est bel et bien un joueur reconnu en Serie A, et ses courses folles dans le couloir droit de son 3-5-2 ont même attiré l’attention de la Lazio cet été. La saison passée, il était même parvenu à inscrire 2 buts, il n’avait manqué que 2 matchs de championnat, et il avait même éteint Douglas Costa lors de la réception de la Juventus. Ne lui reste plus qu’à profiter des blessures de Florenzi et De Sciglio, pour pourquoi pas s’installer dans le couloir droit azzurro, tout en ayant un oeil avisé et revanchard dans le rétro. Car s’il s’apprête à faire ses débuts avec la Nazionale, le Vicenza Calcio, qui l’avait recalé à ses débuts, repart lui des méandres de la Serie C après avoir fait faillite ! Sacré karma !

Boris Abbate

Rédacteur



Lire aussi