L’imbroglio Davide Santon

Par Cesco publié le 30 Août 2015

Santon

Que cette gestion de mercato hivernal a été compliquée. Podolski a déçu et est reparti avec un petit but au compteur, Shaqiri a fait ses valises du côté de Stoke après un été au placard tandis que Santon restait dans l’interrogation. Le latéral italien, fraîchement arrivé de Newcastle en janvier dernier, semblait avoir toutes les cartes en main pour devenir un des piliers de la nouvelle Inter made in Mancini. Titulaire d’emblée à droite ou à gauche, il réalise des prestations de bonne facture jusqu’au match face à Parma (1-1), où une prise de bec éclate entre lui et Mancini. Le coach de Jesi lui reprochant alors d’être sorti se faire soigner sur un coup de pied arrêté (qui a entraîné l’égalisation parmesane) alors qu’il n’en avait pas besoin. Après ce match, Santon ne réapparaîtra plus en tant que titulaire jusqu’à la fin de la saison. Alors que l’été approche, Ausilio déclare que seuls Handanovic, Santon, Medel, Shaqiri et Icardi sont intouchables, Mancini monte au créneau et fait partir le Suisse, plus en adéquation avec ses exigences tactiques, tout en mettant Santon sur le marché des transferts. Réputé pour ne pas faire de cadeaux à ses joueurs en faisant passer le côté professionnel avant l’affectif, Roberto Mancini envoie un signal fort au joueur en lui signifiant qu’il faudra qu’il se batte pour rester à l’Inter, sinon il peut partir. Sympa !

Lors d’interviews données à Sky ou à Inter Channel, Davide Santon a pourtant toujours manifesté son envie de rester à l’Inter et de jouer un rôle avec le maillot qui l’a vu émerger chez les pros. Alors que des offres (acceptées par l’Inter) venant de Premier League sont arrivées à ses oreilles, Santon les a toujours refusées, renouvelant à chaque fois sa volonté de permanence du côté de San Siro. La pré-saison commence alors et, comme attendu, Santon ne débute pas les premiers matchs, faisant des apparitions en seconde mi-temps avec les jeunes et les … exclus du groupe (Schelotto, Taïder, Andreolli, …). Cette situation témoignant encore d’un manque de confiance de son entraîneur, Santon ne se démonte pas et continue de travailler. Ce n’est donc pas un hasard si, lors de la fin de la préparation estivale, il retrouve petit à petit un statut de titulaire au sein de l’Inter sur son côté droit, profitant en même temps de l’ambiguïté des cas Nagatomo et D’Ambrosio, en instances de départ. Si Mancini l’a déclaré après le match contre l’Atalanta, Davide doit progresser notamment en phase offensive, mais il est toujours là et joue à droite, tandis que Juan Jesus occupe le côté gauche. Preuve que, quand on veut, on peut, même contre vents et marées. Santon reprend donc tout doucement le rôle qui était le sien lors de son retour et aura une nouvelle occasion de briller dès ce soir face à Carpi.

Cesco

Rédacteur en Chef



Lire aussi