L’Europe pour sauver la Lazio

Par Luca Hurez-Unida publié le 25 Fév 2016
Crédits

Lazio

Confrontée ce soir à Galatasaray, la Lazio cherchera à sauver sa saison. Larguée à 11 points de la zone Europa et éliminée en Coppa, cette confrontation face au champion turque en titre sonne comme l’ultime source de réussite pour les laziali. Si le parcours en Serie A ne laisse que peu de place aux satisfactions, les performances en Europa League, elles, amènent quelques sourires aux tifosi. Le match nul obtenu en Turquie (1- 1) suivi du pitoyable 0-0 face au modeste Frosinone tend vers cela. Sortir invaincu d’une poule n’est jamais aisé, même quand nos adversaires se nomment : Saint-Etienne, Rosenborg et Dnipropetrovsk. On parle la d’un bon club de ligue 1, d’un multiple champion Norvégien (Rosenborg) et du finaliste de la précédente édition (Dnipropetrovsk). Connaissant le mal Italien pour les phases de poules, le piège a été évité et le parcours laziale est à féliciter.

De l’émotion, du réalisme et un espoir national

Plusieurs raisons peuvent expliquer cette contradiction dans les résultats Romains. Le manque de réalisme, de justesse technique aux abords de la surface, de concentration en font partie. Des maux récurrents qui s’amenuisent une fois le jeudi soir venu. Comme délestés de la pression hebdomadaire, trop lourde à porter pour briller, les joueurs émeuvent. Un homme symbolise cette double facette : Filip Djordjevic. L’attaquant serbe, très décrié au vu de ses performances en Serie A parvient à élever son niveau de jeu pour être décisif. Ses 3 pions en 3 matchs de C3, feraient presque oublier ses statistiques en championnat où ses 2 misérables buts en 18 matchs ressemblent à une blague. L’ancien Nantais joue enfin son rôle de bomber, à savoir sublimer le travail de ses coéquipiers en faisant trembler les filets.

Après toutes les phases aller jouées, la Lazio est le seul club italien en ballotage favorable. La Juve, la Roma, la Fiorentina et le Napoli ont tous raté leur match, avec 2 nuls et 1 défaite à domicile les 3 premiers semblent bien mal embarqués pour se qualifier au tour suivant. Le club de Campania sera lui poussé par son public pour renverser Villareal. Et si la Lazio était le plus grand espoir Italien ?
Il est toujours difficile d’enchainer les matchs tous les 3 jours, encore plus lorsque nos ambitions nous poussent à fond sur tous les tableaux. C’est la que la situation des biancocelesti est intéressante. Les 4 clubs, cités plus haut, devront batailler jusqu’à la fin de la saison pour récompenser leurs ambitions. Une grosse perte d’énergie est inévitable et sans doute préjudiciable pour franchir les tours à élimination directe. Les laziali pourront, eux, continuer leur moribonde traversée dans la Botte pour se sublimer en Europe. Reste à se qualifier ce soir pour rêver et ajouter un peu de piquant au triste millésime 2015/2016 .




🔥 Les sujets chauds du jour :

Luciano Spalletti révèle la hiérarchie pour les tireurs de pénalty avec l’Italie

« J’ai hâte d’affronter l’Italie », Alvaro Morata

« Nous devons être au même niveau que l’Espagne », Giacomo Raspadori

« Scamacca peut être l’avant-centre dont l’Italie a besoin », Cesare Prandelli

Frattesi nomme deux légendes italiennes comme étant des modèles

Avatar

Luca Hurez-Unida



Derniers articles