L’Europe des Italiens : Une journée mi-figue mi-raisin pour les clubs de Serie A

Par Killian Picaud publié le 17 Sep 2021
Crédits

Cette semaine a eu lieu la reprise de la Champions League et de l’Europa League, ainsi que l’avènement de la dernière née, la Conference League. Trois compétitions qui concernent sept de nos clubs de Serie A. Ces derniers ont connu des fortunes diverses pour leur entrée en matière, et pour certains leur performance donne un indicateur de leur avenir dans la compétition.

C1 : La Juventus assure, l’Atalanta se sauve, les deux Milan craquent

– Sur les quatre clubs engagés dans la compétition, seule la Juventus a su démarrer par une victoire. A la décharge des autres, les Bianconeri a été la seule des quatre équipes à devoir affronter un adversaire disons abordable. Et pourtant, c’est bien Malmö qui se montre le plus dangereux dans les premières minutes de la rencontre. On croyait alors au fiasco mais la Juve est repartie sur des bases très allegristes en termes de jeu et marque trois buts suffisants pour remporter la rencontre. C’est la première fois depuis 2012 que les Bianconeri marquent 3 buts en une mi-temps seulement en Coupe d’Europe. Première victoire de la saison et premier match sans encaisser de but, la Juve prend tranquillement le lead de son groupe.

– Dans le même temps, l’Atalanta devait faire face au dernier vainqueur de l’Europa League, Villarreal. Un match en somme assez compliqué à gérer pour le Dea qui a montré de la fragilité. Ce match aura au moins mis en valeur l’une des recrues phares de cet été. Arrivé l’été dernier pour 20 millions d’euros, le gardien Juan Musso s’est employé à de nombreuses reprises pour garder sa cage inviolée. La Dea se laisse effectivement submergée par les offensives adverses. Deux erreurs de relance donneront l’avantage au sous-marin jaune, avant que Gosens ne remette les compteurs à zéro dans les dix dernières minutes du match.

– Après deux années foireuses en Champions’, l’Inter tenait à montrer plus de rigueur et plus d’application pour sa première en Europe cette saison. Mission réussie face à un Real Madrid qui, même s’il a perdu un peu de sa superbe ces dernières années, reste un challenge compliqué. Finalement, le match se finit sur une défaite 1-0 cruelle pour l’Inter. Cruelle car ce sont bien les Lombards qui ont mené la danse de la première à la dernière minute. Les occasions n’ont pas manqué : Lautaro et Dzeko ont été très actifs devant le but mais Courtois a bien répondu présent. Skriniar a manqué l’immanquable devant la cage madrilène mais son travail en défense a été impeccable. Le principal point noir côté interiste aura été Handanovic. Sa non-réactivité sur le but du Real laisse perplexe, tout comme le marquage douteux de Vecino, entré en fin de match.

– Enfin, on a tous attendu avec impatience le grand retour du Milan AC en Champions League, 7 ans après sa toute dernière apparition dans la compétition. Pris de court par le contre-pressing infernal des Reds, les Rossoneri cèdent très tôt. Alexander-Arnold amène le premier but dans les 10 premières minutes. Malmené par Salah tout au long du match, Théo Hernandez a énormément failli au niveau défensif, son côté a été la principale source de danger pour la défense milanaise. Malgré la défaite, du positif est à retenir pour les Rossoneri : Maignan a été décisif par ses nombreux arrêts sur sa ligne et surtout sur le penalty de Salah. Rebic a été parfait à la finition, Brahim Diaz a été très bon dans ses déplacements et prises de décision. Le gros point noir de ce match aura été le milieu Kessié-Bennacer. Ils ont accumulé énormément d’erreurs à eux deux, annihilant toute possibilité de contre pour leur équipe. L’entrée de Tonali a apporté un plus dans ce secteur de jeu.

C3 : Le Napoli évite le pire, la Lazio semble déjà ailleurs

– Autre confrontation anglo-italienne, celle du Napoli qui se déplace à Leicester. Menés de deux buts, les Napolitains sont revenus au score en deuxième mi-temps grâce à un grand Osimhen, auteur d’un doublé salvateur et accessoirement impliqué dans toutes les plus grosses occasions de son équipe ce soir. C’est d’ailleurs la première fois depuis 2015 qu’un joueur du Napoli plante un doublé dans un match de C3. L’entrée d’Elmas en seconde période a également changé la donne. En revanche, match timoré de la part d’Insigne, qui n’a pas été le plus tranchant dans cette rencontre. En tout cas, c’est une belle opération du Napoli qui repart du King Power Stadium avec 1 point, et n’aura pas perdu face à son principal concurrent du groupe.

– La Lazio quant à elle a montré ce soir toute l’ambition qu’elle avait pour cette Europa League, avec une prestation plate, sans envie, où le Galatasaray a fait le match seul. Le but contre-son-camp de Strakosha totalement gaguesque est le point d’orgue d’une rencontre qui rappelle les précédentes campagnes laziale en C3, où l’équipe n’attendait qu’une chose, l’élimination.

C4 : L’AS Roma reste dans sa lancée

– On a cru au pire lorsque le CSKA Sofia a pris l’avantage en début de rencontre, mais la Roma a finalement déroulé contre les Bulgares. Notamment grâce à un grand Pellegrini et également El Shaarawy qui permet aux siens de passer devant au score. 6 sur 6, les Giallorossi ont remporté la totalité des six matchs qu’ils ont joué jusqu’à présent, toutes compétitions confondues. Ils égalent donc leurs performances des saisons 2013-2014 et 2014-2015, soit les deux dernières saisons où ils ont réalisé cet exploit.

Killian Picaud



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.