L’Euro Espoirs 2021 en ligne de mire pour les Azzurrini

Par Bruno Ianigro publié le 10 Oct 2019
Italia U21

Désormais, à égalité avec l’Espagne au rang des plus grands vainqueurs d’Euro Espoirs, l’Italie se doit dès à présent de prendre part sérieusement à la phase de qualification au prochain tournoi Européen, conjointement organisé par la Hongrie et la Slovénie en 2021.

Un groupe à ne pas sous-estimer

Le douloureux échec sur les terres transalpines doucement digéré, Paolo Nicolato et ses joueurs sont désormais focalisé sur la prochaine compétition majeure, faute de qualification aux prochains Jeux olympiques. Placés dans un groupe en compagnie de l’Islande, l’Irlande, la Suède, l’Arménie ou encore le Luxembourg, les Azzurrini s’apprêtent à jouer leur seconde rencontre contre des Irlandais en tête du groupe et difficile à manœuvrer.

Avec une seule rencontre disputée pour le moment, il est impératif pour les hommes de Nicolato de ne pas perdre de terrain et remporter les deux prochaines rencontres. Après l’obstacle irlandais, les jeunes Italiens défieront l’Arménie lundi soir, adversaire nettement plus abordable. Il faut rappeler que le 1er du groupe est directement qualifié pour la phase finale et que le second se verra disputer des play-offs pour déterminer sa présence ou non au prochain tournoi.

Qui pour relancer la machine?

Exit Di Biagio et place à Paolo Nicolato, premier élément fort de cette nouvelle équipe espoir. Auteur de parcours remarqués avec les U19 lors du dernier Euro en 2019 (finaliste) et lors du dernier mondial U20 cet été (demi-finaliste), le mister propose un jeu offensif distrayant ! Outre le 3e maillot, évoqué comme un symbole de la réussite du secteur jeune par Gravina, Nicolato en est un tout trouvé. Son travail remarquable depuis Août 2016 avec les diverses sélections jeunes en est la preuve.

De ces expériences, le natif de Lonigo en Vénétie y découvre des talents qu’il continue de polir. Il emmène donc avec lui les principaux talents qui ont explosé cet été en Pologne. Alessandro Plizzari, le portier Milanais prêté à Livourne est bien là et prendra place dans les cages tandis que ses défenseurs Luca Ranieri et Luca Pellegrini devront quant à eux subir une concurrence accrue à leur poste. Même chose pour Matteo Gabbia. Ce dernier est en manque de temps de jeu du côté du Milan AC malgré un été prometteur.

Davide Frattesi est pour sa part le seul milieu de terrain emporté par Nicolato. Ce n’est pas le cas en attaque, car celui-ci a décidé de faire confiance au duo Pinamonti et Scamacca à la complémentarité prometteuse. Si le premier subit le début de saison raté du Genoa malgré des prestations convaincantes, le second lui, est studieux sous la houlette de Zanetti à Ascoli. Avec 5 buts inscrits en autant de rencontres, le jeune Gianluca est en forme et prêt à guider l’attaque azzurra.

Mais quel héritage de l’Euro Espoirs 2019?

Parmi le groupe emmené par Di Biagio dans la conquête avortée du titre à domicile, il ne reste qu’un très faible nombre de soldats : Kean, Cutrone, Bastoni, Adjapong, Locatelli ou encore Tonali. Ce dernier quittera probablement le groupe après la rencontre de jeudi pour rejoindre Mancini et les siens en remplacement de Stefano Sensi. Nouveaux pensionnaires de Premier League, Moise Kean et Patrick Cutrone sont du voyage en Irlande. Habitués au jeu anglais, les deux compères auront fort à faire ce jeudi soir et auront l’occasion de se montrer pour prétendre à une sélection en A.

En défense, Nicolato fait appel à Alessandro Bastoni qui devrait être le socle de la défense italienne. Fort de la confiance apporté par Conte, Bastoni devrait vivre une année enrichissante. Les deux derniers rescapés de l’Euro Espoirs viennent de Sassuolo : Adjapong et Locatelli. Ce dernier est d’ailleurs le capitaine de cette nouvelle équipe Espoirs et c’est également le jeune Manuel qui a su montrer la voie à ses coéquipiers lors de la première rencontre contre le Luxembourg en ouvrant le score. Nul doute qu’avec son expérience, il fait désormais office de leader dans un groupe qui devra faire preuve de caractère.

Bruno Ianigro



Lire aussi