Les pires joueurs du Milan AC : 21ème

Par Maxime Charpotier publié le 01 Août 2018

Arrivé pour se relancer

Après une pige mi-figue mi-raisin du côté du Real, Emerson dit « Le Puma » débarque en août 2007 chez les rossoneri. Il rejoint alors la grosse (très grosse) colonie brésilienne du club : Dida, Cafù, Serginho, Ronaldo, Kakà… avant l’arrivée supplémentaire d’un « jeune à suivre » au mercato hivernal, Alexandre Pato. Milieu de terrain défensif expérimenté et plutôt complet, c’est son manque de technique qui le priveront de reconnaissance dans la capitale espagnole. Mais en Italie, où il a fait ses preuves notamment lors du scudetto remporté avec la Roma en 2001 et ensuite avec le Juventus dès 2004, il pense alors pouvoir se relancer pour terminer sa carrière en beauté (il a alors 31 ans). Surnommé « le Puma » en raison de la qualité de ses déplacements et de ses interventions, mais aussi de son jeu esthétique apprécié par certains, Emerson possède également une bonne frappe de balle. Des qualités qu’il aura bien du mal à démontrer à Milan puisqu’il n’inscrira finalement aucun but et aura toutes les peines du monde à trouver du temps de jeu.

Bloqué par la concurrence

Principal problème pour Emerson ? Se retrouver parachuté à Milan au milieu des stars et des tauliers de l’équipe. Le milieu de terrain fait alors la force du jeu milanais et les Gattuso, Kakà, Pirlo, Seedorf, Ambrosini sont déjà bien en place. Pire, derrière eux une concurrence existe déjà avec la présence du jeune Gourcuff. La deuxième problématique découle de ses pépins physiques puisque des blessures le rendront indisponible une bonne partie du temps. Au final c’est une vingtaine d’apparitions que le milieu de terrain effectuera chaque saison. Pas ridicule, mais son apport à l’équipe ne laissera pas grande trace. Barré par la concurrence et souvent dans le bas de la hiérarchie il ne parviendra pas à s’imposer et quittera donc le club en accord avec celui-ci dès 2009 pour un retour au Brésil. Son passage est clairement considéré comme un flop au vu de ses bonnes performances lorsqu’il était au top en Italie. Ce n’est d’ailleurs pas anodin lorsqu’un coach comme Fabio Capello vous ramène dans ses bagages à deux reprises (de la Roma à la Juventus puis au Real Madrid). Mais à vrai dire les supporters milanais n’en garderont pas un grand souvenir…


Palmarès et statistiques au Milan AC

40 matchs joués avec le club
1 Coupe du monde des clubs en 2007
1 Supercoupe de l’UEFA en 2007

Le flop 30 Milan AC

30ème : Cerci

29ème : Destro

28ème : Taïwo

27ème : Papastathopoulos

26ème : Mancini

25ème : Bertolacci

24ème : Robinho

23ème : Aquilani

22ème : De Sciglio

21ème : Emerson

20ème : ????

Maxime Charpotier

Rédacteur



Lire aussi