Les notes du Torino et de l’Inter

Par Florian Giunta publié le 28 Jan 2019

La victoire était importante pour les deux clubs. L’Inter pour asseoir sa place sur le podium et coller le Napoli ; pour le Torino entretenir les rêves d’Europe. Asphyxié par les Interistes dans les vingt premières minutes de la première mi-temps, le Torino s’est réveillé et Izzo a concrétisé à la 35ème par un but de la tête. La seconde mi-temps – aussi sexy qu’une conférence de presse de Guy Stephan – a entériné la défaite des nerazzuri 1-0.

TORINO : Une défense qui met à l’aise

Sirigu (6,5) : L’homme des premières minutes du match et de la dernière. Déterminant sur des frappes de d’Ambrosio (18ème) et d’Icardi (19ème), il a été souverain dans sa surface lors des nombreux corners obtenus par les interistes. Toujours concentré à la 94ème pour une sortie dans les pieds. Essentiel à son équipe.

Ansaldi (6,5): En l’absence de Iago Falque, il était celui qui devait donner le ton. Ses incursions et ses jaillissements ont perturbé le milieu de terrain apathique adverse. Il est celui qui crée le surnombre et apporte un peu de technique dans un groupe limité ; dommage que ses centres soient si peu précis et qu’il s’éteigne autour de l’heure de jeu !

Izzo (7) : Un match plein. Rigoureux et précis dans tous ses gestes défensifs, il sait aussi mettre le pied sur le ballon pour construire vers l’avant. Il est là à la 34ème pour mettre la tête de la victoire.

Torino : Sirigu (6,5)- Izzo (7), Nkoulou (6,5), Djidji (6,5) – De Silvestri (6), Lukic (6), Rincon (6), Ansaldi (6,5), Aina (5,5)- Zaza (5,5), Belotti (6) – Baselli (6). Berenguer et Iago Falque non notés.

INTER : Jour de naufrage.

Handanovic (5) : Les organisateurs ont-ils compté Handanovic parmi les spectateurs du stade Olimpico Grande Torino ? Dans un état de totale sidération sur le but turinois, il ne fera pas taire ses détracteurs par cette prestation alors qu’il a été fort peu sollicité.

Skriniar (6,5) : Bien seul. Ses coéquipiers, souvent statiques ou mal inspirés, n’ont pas profité de l’énergie déployée par le défenseur slovaque. Il a souvent cherché à remonter proprement le ballon mais il en a perdu aussi… Précieux en un contre un et il a parfaitement limité le rayon d’action de Belotti. Petite lumière dans l’obscurité.

Brozovic (5,5) : Un match à oublier. On attend un métronome du milieu de terrain, on a vu un joueur brouillon et peu lucide.

Inter : Handanovic (5,5)- De Vrij(5,5), Skriniar(6,5), Miranda(5,5) – D’ambrosio(6), Vecino(5,5), Brozovic(5), Dalbert(5)- Joao Mario(5,5), Lautaro (5,5), Icardi(5). – Nainggolan (5), Politano (4,5), Candreva non noté.

Florian Giunta



Lire aussi