Les notes du Napoli face à l’Inter

Par Rémi Falvo publié le 20 Mai 2019

Le Napoli a étouffé son adversaire, offrant à ses supporters un très joli 4-1, comme dernier match de la saison au San Paolo. Voici les notes des joueurs napolitains qui ont pris part à la rencontre. Le barême est italien.

Karnezis 6,5 : Gagne son duel face à Lautaro Martinez d’un arrêt du pied, ce dernier moins performant quand il s’agit de relancer. Toujours vigilant, il réalise un match très sérieux.

Ghoulam 6 : Match sérieux du latéral Algérien. Pas d’erreurs, pas non plus de prises de risques inconsidérées, c’était le nécessaire pour faire passer un match tranquille à Carlo Ancelotti.

Koulibaly 7 : Se fait avertir, mais c’était inévitable pour un joueur comme Koulibaly, adepte de la philosophie du « le ballon passe, pas le joueur », dépassé par Politano. Ce sera l’unique situation du genre. Le reste du temps, il est intraitable, et réalise un sauvetage sur sa ligne de la tête des plus spectaculaires, à la hauteur de son titre de meilleur défenseur de Serie A. Remplacé par Luperto.

Albiol 6,5 : Après trois mois d’absence, l’Espagnol retrouve les terrains de Serie A. Et c’est le retour des sensations, il y va à grands coups de tampons, semelles et compagnie. Assez solide, l’Inter n’était pas un test facile, il l’a tout de même passé, et c’est concluant. Même s’il provoque un pénalty en fin de match, c’est complètement anecdotique.

Malcuit 6,5 : Assez imprécis quand il tente des choses qui sortent un peu de la passe courte à Allan, ou à Albiol. Malcuit n’est pas le joueur le plus technique du Napoli, il n’en est pas moins un joueur volontaire et entreprenant, en tout cas ce soir. Il offre même une très jolie passe décisive à Fabian Ruiz.

Zielinski 7 : Il met les siens dans les meilleures dispositions au bout d’un quart d’heure de jeu, en inscrivant un but sorti de nulle part, une mine de 25 mètres. Un match de champion.

Fabian Ruiz 6,5: Perte de balle dangereuses, pas toujours très inspiré, il a surtout bénéficié de la bonne forme de ses coéquipiers pour réaliser un match correct. Qui se conclut par un but, suite à un beau service de Malcuit, et un autre en fin de match, alors que l’Inter avait déjà abdiqué. Bravo quand même.

Allan 6,5 : Grosse débauche d’énergie. Abat un travail considérable au milieu de terrain.

Callejon 7,5 : Il a porté le brassard Napolitain de la meilleure des manières. Ce soir, on a eu droit au grand José Callejon, celui qui régale ses partenaires. La meilleure démonstration est son centre pour Mertens, à l’origine du deuxième but des siens.

Mertens 7,5 : D’entrée, il manque de peu de « faire un goal » comme on dit dans son pays. Ce sera chose faite en deuxième mi-temps, de la tête s’il vous plaît, après s’être faufilé entre les deux gaillards Miranda et Skriniar, bénéficiant d’un bijou de Callejon. Remplacé par Younes.

Milik 6 : Beaucoup d’efforts, mais quelle maladresse! Pas de quoi crier au scandale, le Polonais fait tout de même un honnête match. Remplacé par Insigne. 

Insigne, non noté: Incertain avant la rencontre, il rentre alors que son équipe gagne déjà 3-0, que les défenseurs adverses sont bien usés.

Younes : non noté.

Luperto : non noté.

Ancelotti 7 : Don Carlo a mis K.O. Luciano Spalletti. Il faut dire que la force de frappe de Zielinski lui a nettement facilité la tâche, car au bout de seize minutes son équipe était devant, et l’Inter a dû se découvrir. Le test Albiol fût concluant. L’absence d’Insigne ne s’est pas ressentie. Non, vraiment, rien à dire.

 

Rémi Falvo

Rédacteur



Lire aussi