Les notes du Napoli face à la Juventus

Par Cesco publié le 18 Juin 2020

Il est là le premier trophée de la saison pour le Napoli ! Une victoire en Coppa Italia face à la Juventus de Sarri aux tirs au but 0-0 (4-2). Voici les notes des protagonistes de la rencontre. Le barème est italien.

Meret 7 : Rassurant, le gardien italien se permet le luxe de détourner le tir au but de Dybala d’une splendide claquette, façon Donnarumma en Supercoppa 2016. Pas un hasard. Retour fracassant.

Di Lorenzo 5,5 : Il fait le minimum mais apporte très peu offensivement, contrairement à son homologue côté gauche.

Maksimovic 7 : Il aurait pu être le héros dans les arrêts de jeu mais Buffon en a décidé autrement. Solide dans tout, même dans son tir au but.

Koulibaly 6,5 : Simple et efficace. Il a souvent été en couverture et n’a jamais rien laissé passé. Quelques imprécisions balle au pied.

Rui 6 : Un peu plus limite défensivement, mais que de générosité dans l’effort. Il provoque et ne s’arrête jamais.

Ruiz 6 : Un match classique pour lui. Il régule sans fioriture et participe à la manoeuvre dans ce bloc bas dans lequel il a eu un peu de mal par moments. Remplacé par Allan

Demme 5,5 : Même constat que pour son compère. En difficulté face à Dybala, il n’a pas semblé très à l’aise.

Zielinski 6,5 : Le plus percutant des milieux. Que ce soit dans les projections où il prend tout le monde de vitesse, même son équipe où dans le pressing, il est précieux. Remplacé par Elmas

Callejon 5,5 : Pas flamboyant, pas très visible, assez maladroit. C’est un non. Remplacé par Politano

Mertens 5 : Un pas en dessous que contre l’Inter. Le Belge n’a jamais trouvé la place pour évoluer au milieu de la défense de la Juventus. Sevré de ballons, il n’a jamais réussi à se mettre en évidence. Remplacé par Milik. 

Insigne 6,5 : L’occasion la plus dangereuse est pour lui avec ce poteau sur coup franc. Lorenzo est à l’aise et profite du jeu en contre pour faire parler sa vitesse. Il ne lui a manqué que la justesse.

Allan non noté

Elmas non noté

Milik 6 : Il loupe en fin de match une grosse occasion puis marque son tir au but. Reprise en douceur.

Politano 6 : Son entrée apporte jus et percussion au Napoli. Il manque toujours de lucidité après mais son apport a dynamisé les Partenopei.

Gattuso 7 : Il fait le Napoli à son image. C’est fort. Il empoche un trophée après des mois de galère au Napoli. Il sort l’Inter puis la Juventus. Chapeau bas.

 

 

Cesco

Rédacteur en Chef



Lire aussi