Les notes du Napoli face à la Juventus

Par Rémi Falvo publié le 23 Avr 2018
Crédits

Reina 6 : Heureusement que son poteau était là sur le coup franc de Pjanic, car il était battu. A part ça, il est rassurant et bon dans son jeu au pied. Match plus que correct de sa part.

Mario Rui 6 : A tenté d’outrepasser ses fonctions de défenseur et d’apporter le surnombre en attaque, ce qui est à mettre à son crédit car à deux reprises il prend la défense Turinoise à revers en lançant Hamsik face à Buffon.

Koulibaly 7,5 : Le sauveur du Napoli, celui grâce à qui tous les espoirs de Scudetto restent entiers, c’est bien lui. Son coup de tête plein de rage et d’autorité est à l’image de son match. Impérial derrière, ce match restera une référence absolue pour lui.

Albiol 6 : Il se fait bêtement avertir en début de partie, et encore un peu cela coûtait un but à son équipe. Match correct pour lui par ailleurs.

Hysaj 6: Toujours concerné et très appliqué, il est l’auteur d’un match ambitieux et plein de bonne volonté. Ses efforts offensifs ont contribué à user la défense bianconera.

Hamsik 6 : A une belle opportunité d’ouvrir le score sur une passe dans le dos de la défense de Mario Rui, mais croise trop sa frappe du gauche. Rebelote en début de deuxième mi-temps. Le capitaine azzurro a su se montrer dangereux, sans pour autant réaliser une prestation XXL. Remplacé par Zielinski

Jorginho 6 : Le maître du jeu Napolitain a eu du mal à trouver l’inspiration ce soir. Cependant, il reste le dépositaire du jeu de son équipe, et c’est par lui que passent la plupart des ballons.

Allan 6 : Grosse débauche d’énergie pour le milieu Brésilien, malheureusement pas toujours utile, et cela le dessert quand il commet des fautes par manque de lucidité. Mais le reste du temps, il gratte un bon nombre de ballons au milieu Turinois, et c’est ça qu’on lui demande. Remplacé par Rog

Insigne 6,5: Assurément un des Napolitains les plus en vue. La défense turinoise a eu toutes les peines du monde à le tenir. La fougue de l’enfant du pays a une fois de plus fait parler d’elle.

Mertens 4 : Comme ce fut plusieurs fois le cas dans les gros matchs, il a du mal à se rendre visible. Remplacé par Milik

Callejon 5,5 : Il est l’auteur de la passe décisive sur l’unique but de son équipe. Heureusement que Koulibaly vient gonfler ses statistiques, car pour le reste, la prestation de l’ailier espagnol est plus que moyenne. Il a eu une petite tendance à vendanger alors qu’il a été servi à merveille à chaque fois qu’il a réclamé le ballon.

——

Milik 5,5: Entre en jeu pour incarner un profil différent que son prédécesseur Dries Mertens, malheureusement le résultat est le même: Milik n’a pas réussi à tirer son épingle du jeu, son entrée ne restera pas dans les mémoires.

Zielinski 6 : A vraiment tout fait pour que son entrée soit remarquée, une puissante frappe de 30 mètres notamment.

Rog : non noté

Sarri 7 : Le technicien Napolitain a réussi son pari : son équipe est venue à Turin, a produit le jeu, a réussi à réduire à néant les apports offensifs de son adversaire, et, même si c’est un coup de pouce du destin, le Napoli repart de Turin avec les 3 points. La délivrance vient sur coup de pied arrêté, mais il n’y a pas de hasard : les multiples efforts des ailiers pour user la défense adverse et l’énergie employée à posséder le ballon ont porté les azzurri vers la victoire finale. Bravo Napoli, bravo Sarri!




🔥 Les sujets chauds du jour :

« C’est un tirage au sort difficile pour l’Italie », Jamie Carragher

« Celui qui joue contre l’Italie a peur », Fabio Cannavaro

« L’Italie sait comment gagner », Bryan Cristante

Di Lorenzo révèle le joueur italien qui l’a le plus surpris avant l’Euro

« L’equipe nationale d’Italie est sous-estimée », Gianluigi Buffon s’indigne avant l’Euro 2024

Avatar

Rémi Falvo

Rédacteur



Derniers articles