Les notes du Napoli et de la Lazio

Par Boris Abbate publié le 23 Avr 2021
insigne-mertens-napoli

Dans le choc de la dernière chance pour tenter d’accrocher la quatrième place, le Napoli s’est facilement défait de la Lazio, enchainant avec un 9ème match sans défaite en Serie A et revenant à deux petits points de l’Atalanta et de la Juventus. De son coté, la Lazio met elle fin à sa belle série de cinq victoires consécutives en championnat, et voit dans le même temps la Champions League s’éloigner. Voici les notes des protagonistes de la rencontre. Le barème est italien.

Napoli : une attaque littéralement en feu

Insigne 7 : A l’image de tous ses compagnons en attaque, il réalise un match plein et participe grandement au festival napolitain. Son but est au passage somptueux et vient couronner une superbe saison de la part du petit italien de poche. Puisque c’est deja le 17ème cette saison en Serie A.

Politano 7 : C’est le joueur le plus dangereux et le plus en jambes du Napoli en première période. Et c’est bien lui qui vient tuer le match avec son joli but du 2-0. On se demande encore ce qu’attend Roberto Mancini pour ne pas emmener le beau Politano avec lui à l’Euro.

Mertens 7 : Encore un but pour le Belge avec le club azzurro. Et encore un chef d’oeuvre dont il a lui seul le secret. Et cela fait désormais 102 buts en Serie A avec le Napoli, record dans l’histoire du club. Chapeau !

Napoli : Meret (6); Di Lorenzo (7), Manolas (6,5), Koulibaly (6,5), Hysaj (6,5); Ruiz (6), Bakayoko (6), Politano (7), Zielinski (7), Insigne (7); Mertens (7) – Rrhamani (6), Lobotka (-), Lozano (6), Elmas (-), Osimhen (6,5)

Lazio : des cadres aux abonnés absents

Reina 5 : Un match très compliqué, puisque le gardien de la Lazio semble avoir ses parts de responsabilités sur plusieurs des cinq buts napolitains, notamment sur celui de Politano, d’Insigne et d’Osimhen. Ça fait beaucoup.

Leiva 5 : A l’image de son coéquipier Reina, lui aussi, habituellement leader et toujours au diapason, livre un bien terne match. L’action du but d’Insigne, où il semble totalement dépassé et perdu, en est d’ailleurs plus qu’un symbole.

Milinkovic-Savic 6,5 : Le meilleur coté laziale. Il commet le pénalty en début de match mais se rattrape avec une belle prestation, ponctuée d’un joli but sur coup-franc.

Lazio : Reina (5); Marusic (5), Acerbi (6), Radu (5); Lazzari (6), Milinkovic-Savic (6,5), Leiva (5), Luis Alberto (5,5), Fares (5); Correa (5,5), Immobile (6) – Akpa-Akpro (-), Cataldi (6), Pereira (6), Lulic (5,5), Muriqi (-)

Boris Abbate

Rédacteur



Lire aussi