Les notes du Napoli contre Arsenal

Par Nicolas Soldano publié le 12 Avr 2019

Après un match dans la difficulté et une première mi-temps complètement ratée, le Napoli s’est incliné 2-0 à l’Emirates Stadium contre Arsenal. Voici les notes des différents protagonistes. Le barème est italien.

Meret 7 : Le meilleur napolitain. Il ne peut rien faire sur les buts, surtout le deuxième. Peut être pas encore très serein dans la relance, mais en seconde période, il évite auxnapolitains de boire la tasse avec quelques belles parades, notamment son horizontale parfaite sur la mine de Ramsey et sa double intervention en fin de match.

Hysaj 4 : En grande difficulté tout le match et constamment emporté par les rafales offensives des gunners. Mangé en vitesse et dans l’agressivité, il s’est constamment jeté à contretemps et a été laxiste dans son marquage. Contraint à chaque fois de devoir relancer dans l’urgence, il renvoi la patate chaude à Fabian au début de l’action du second but. Pas meilleur offensivement. Catastrophique.

Koulibaly 6 : Il contre un ballon qui cause le CSC mais sans lui, le constat aurait pu être encore plus terrible.

Maksimovic 6 :  Discret mais solide, il n’a pas non plus grand chose à se reprocher. Il a passé sa soirée à se coltiner Aubameyang plus Kolasinac en compensant souvent les errements d’Hysaj. Jamais pris en défaut de la tête.

Mario Rui 4 : Le maillon faible de l’équipe, encore une fois en Europe.

Callejon 5,5 : Mis à mal en début de match il a ensuite essayé de secouer le cocotier. En fin de compte, malgré certains mauvais choix, il aura eu le mérite de sans cesse se projeter dans la profondeur avec continuité. Il lui aura manqué peu de chose pour être passeur décisif, mais Zielinski et Insigne ont gâché.

Fabiàn 5 : Trop de prises de risques en sortie de balle, une perte de ballon fatale sur le but, il aura été mangé ce soir. Remplacé par Ounas

Allan 5 : La veille du match il avait exprimé son souhait de revenir au niveau qu’il avait avant son vrai/faux transfert au PSG. C’est raté. Méconnaissable, il aura été bien moins à l’aise balle au pied que d’habitude, et surtout, moins tranchant à la récupération. Rendez nous le bulldog !

Zielinski 6 :  Après une première mi-temps englué dans le pressing, il a ensuite fait parlé ses qualités techniques. Un des seuls à avoir fait des différences en un contre un. Malheureusement il loupe une occasion en or en se jetant mal devant le but sur un centre au cordeau de Callejon.

Insigne 4.5 : Mais quelle occasion manquée ! A une minute de la pause, servi sur un plateau au point de penalty, il envoie sa frappe en tribune. Il revenait de blessure et cela s’est vu, il a été incapable de déséquilibrer la défense par ses dribbles ou par ses appels. Un peu mieux en seconde mi-temps via son entente avec Zielinski. Remplacé par Younes

Mertens 5 : Transparent. Beaucoup de déchets dans le jeu court et aucune occasion crée. Remplacé par Milik


Milik 6 : Il a au moins challengé physiquement la défense d’Arsenal. Beaucoup de volonté de bien faire mais quasiment aucun ballon exploitable.

Ounas : non noté

Younes : non noté

Ancelotti 5,5 : Le coach italien a dû se sentir bien impuissant en voyant la première période de ses hommes, apathiques et complètement mangés par le pressing tout terrain des anglais. Mettre Mertens d’entrée pour exploiter les contres pourquoi pas, mais encore faut-il en avoir ! Il a su trouver les mots justes pour faire redresser la tête à son équipe en deuxième mi-temps mais le mal était fait. Son choix de mettre Hysaj est également à questionner, mais pour le reste le mérite reviens surtout aux gunners et à Emery qui ont produit 60 minutes de très haut niveau. Il n’y a plus qu’à attendre un coup de génie de sa part pour le retour. Et surtout une autre attitude de ses joueurs…

Nicolas Soldano

Rédacteur



Lire aussi