Les notes du Milan AC face à la Lazio

Par Théo Choffé publié le 26 Nov 2018

Les Milanais pourront regretter ce but encaissé à la dernière minute (1-1), les privant d’une victoire importante dans la course à la quatrième place. Néanmoins, avec une équipe grandement diminuée par les blessures, une défense centrale bricolée avec les moyens du bords, c’est un bon point de pris face à un concurrent direct, sur son terrain.

Donnarumma 7 : Un grand match du jeune portier qui, par deux fois, sauve son équipe, d’abord devant une frappe d’Immobile aux six mètres, puis d’un incroyable réflexe sur une tête de Wallace. Le Milan lui doit de repartir avec un point.

Abate 6 : Une performance sans éclat, mais globalement solide. Il laisse parfois quelques espaces mais a le mérite d’avoir fait le boulot en dépannant à un poste qui n’est pas du tout le sien.

Zapata 6 : Match tout aussi correct du seul défenseur central de métier à disposition de Gattuso.

Rodriguez 6,5 : Le latéral suisse a abandonné son couloir gauche pour venir à la rescousse des centraux. Il joue simple, sans prise de risque et reste concentré tout le long du match pour ne rien laisser passer.

Calabria 6,5 : Un très bon retour avec une passe décisive à la clef. D’abord un peu malmené par Lulic en première période, il se reprend en seconde et se montre plus disponible offensivement.

Kessié 6,5 : Dans le milieu à deux, c’est lui qui fait le plus de travail défensif. Pour le reste, c’est plus brouillon mais le but est à mettre à son crédit, quoique son tir ne soit pas cadré et dévié par chance dans le but. Mais la chance, dit-on, ça se provoque.

Bakayoko 6,5 : Dans la lignée de ses récentes performances, très bon match de Bakayoko qui joue toujours juste et apporte de la verticalité dans le jeu.

Borini 5,5 : Fidèle à lui-même, une débauche d’énergie qui lui fait honneur, mais le néant profond pour tout le reste. Un titulaire de circonstances, rien d’autre.

Suso 6 : Moins en vue que d’habitude, l’Espagnol ne peut pas toujours être le sauveur. Il réalise tout de même une passe longue sublime pour Calabria sur l’action du but.

Calhanoglu 5,5 : Un début de match prometteur avec une frappe qui touche le poteau, puis le Turc s’efface progressivement pour redevenir le joueur terne auquel les supporters sont malheureusement habitués depuis le début de cette saison.

Cutrone 5,5 : Veuf de son compère Higuain, peu et mal servi par les ailiers, Super Patrick a donné de sa personne sans jamais pouvoir se montrer dangereux.


Gattuso 6,5 : Si le match avait duré une minute de moins, la performance aurait été parfaite. Coach Rino avait fort à faire dans les circonstances présentes et a failli réussir. Le point du nul reste positif, mais on pourra lui reprocher de n’avoir pas tenté de lancer un Castillejo ou un Laxalt pour profiter des espaces laissés par les Laziales en fin de match.

Théo Choffé

Rédacteur



Lire aussi