Les notes du Milan AC face à la Juventus

Par Christophe Malcangi publié le 01 Avr 2018
Crédits

Donnarumma 6 : Sur le premier but de Dybala Donnarumma paraît surpris par le rebond mais la frappe est tellement bien placée, le jugement est ainsi relatif. Il intervient très bien sur Higuain et ne peut rien faire sur les 2 buts cruciaux.

Calabria 6 : Malgré un énorme cœur à l’ouvrage et de nombreuses descentes et remontées vers le territoire adverse, Calabria va subir la foudre de Douglas Costa dans le dernier épilogue ! Dans l’ensemble l’italien a tout de même été intéressant et a été en mesure de fournir 3 centres dans la surface au cours du match, à ce niveau les progrès se font ressentir.

Bonucci 6,5 : Il démarre fort avec quelques possessions de balle sous les sifflets persistants de l’Allianz Stadium, il répond de manière symbolique avec ce but où il prend le dessus sur Barzagli et Chiellini ! Il célèbre devant ses tifosi créant une mini-polémique. Malheureusement l’histoire tourne mal.

Romagnoli 6 : Aux côtés de Bonucci les progrès sont significatifs pour le numéro 13 du Milan qui parvient à museler Gonzalo Higuain, l’attaquant argentin va d’ailleurs préférer écarter le ballon sur les côtés plutôt que d’opter pour des initiatives personnelles. Fin de match terrible pour l’Italien.

Rodriguez 6 : Ses premières minutes sont payantes avec de la personnalité affichée et une maîtrise de soi notable, l’helvète reste ainsi maître de son côté gauche. Mais il fait preuve de retenue lors de l’entrée de Cuadrado, le colombien prend le dessus sur un manque d’attention de quelques secondes.

Biglia 6 : Impossible de suivre l’incroyable rapidité d’exécution de Dybala dans le premier quart d’heure, il aurait fallu une capacité de réaction au-dessus de la moyenne. Dans le reste il réalise un match ordonné avec 49 transmissions. Il est hélas suspendu pour le derby après une faute sur le même Paolo. Remplacé par Montolivo

Kessie 6,5 : Il est le maître du milieu de terrain en première mi-temps et réussit à prendre le dessus la plus grande partie du temps sur Matuidi, c’est même le cœur et l’abnégation qui ont parlé pendant ces 90 minutes jusqu’à ce que cela coince physiquement. On le constate sur le troisième but où l’Ivoirien a un malheureux temps de retard sur Sami Khedira.

Bonaventura 5,5 : Techniquement Bonaventura pèche sérieusement avec quelques balles perdues en première mi-temps, il montre aussi des signes d’épuisement. Sur le but de Dybala sa fermeture manquée est le plus reprochable puisqu’il est le plus à même d’intervenir. Il réalise toutefois quelques dédoublements sérieux et ne lâche pas la grappe. Remplacé par Cutrone.

Suso 6 : Face à Matuidi, Asamoah et Chiellini l’Espagnol a vraiment tenté de renverser la muraille, il parvient à frapper 3 fois au but mais ne parviendra jamais à tirer l’avantage d’une grande situation.

Calhanoglu 6,5 : Il a tenté de se mettre dans la position la plus adaptée possible pour prendre le dessus sur son adversaire, cela aboutit à une tentative lointaine qui termine sur l’équerre de Gianluigi Buffon ! Dommage. Il est passeur décisif sur le but de Bonucci, il est aussi l’auteur du centre soigneux vers André Silva.

Silva 5,5 : Il remporte le statut de titulaire en dépens de Patrick Cutrone et passe à côté d’une occasion en or en première mi-temps : à quelques centimètres de la cage, sa « reprise » termine à côté du but ! Le Portugais se bat bien mais il faut encore progresser pour mieux protéger son ballon. Remplacé par Kalinic.

——

Kalinic 5 : Il entre sans raison apparente en lieu et place de l’attaquant Portugais, peut-être que Gattuso espérait un sursaut de fierté de Nikola Kalinic. Il n’en fut rien. Même le dévouement, on ne le ressent pas.

Montolivo 5,5 : Il entre à la place d’un Biglia averti, mais le Milan commence à chavirer au moment même où le milieu de terrain entre en jeu. L’équilibre fut-il perdu ? En tout cas il ne parvient pas à prendre en main la situation.

Cutrone non noté.

Gattuso 6 : Le jeu est flamboyant depuis son arrivée et le Milan AC aurait tout à fait pu quitter Turin avec un résultat diamétralement opposé. Ce qui a malheureusement penché en la défaveur du Calabrais fut le coaching payant d’Allegri, mais aussi ses deux pokers « perdants » : Kalinic et Montolivo furent aux abonnés absents.




🔥 Les sujets chauds du jour :

« Une rivalité saine peut faire du bien à Donnnarumma »,Giovanni Galli

« La perception n’est pas la réalité », Allegri répond à Buffon

« Vous ne pouvez pas gagner tout le temps, sauf en trichant », De Laurentiis

« Les arbitres font des erreurs, comme les entraîneurs », Walter Mazzarri

Le parquet antidopage requiert quatre ans contre Paul Pogba

Avatar

Christophe Malcangi

Rédacteur référent pôle news



Derniers articles